bretagne
Choisir une région

La Voix est Libre - Bretagne

Le samedi à 11h30
Logo de l'émission La Voix est Libre - Bretagne

Isabelle Thomas, députée PS, candidate aux élections européennes

Isabelle Thomas, députée européenne
Isabelle Thomas, députée européenne

Samedi 19 avril, à 11h30, la Voix est Libre reçoit Isabelle Thomas, députée européenne PS et conseillère régionale de Bretagne. Le 25 mai, 390 millions de citoyens voteront pour choisir la composition du neuvième parlement européen de l'histoire et les enjeux de ces élections s'annoncent décisifs.

Par Emilie Colin

Les prochaines élections européennes auront lieu le 25 mai. 390 millions de citoyens voteront pour choisir la composition du neuvième parlement européen de l'histoire. Les enjeux de ces élections s'annoncent décisifs, après plusieurs années de crise économique. Certains observateurs prévoient une forte abstention et la montée des partis dits "eurosceptiques" et nationalistes.

Isabelle Thomas sera la tête de liste pour le PS, pour la circonscription Ouest (incluant la Bretagne, le Pays de la Loire et le Poitou-Charentes). Neuf sièges sont à pourvoir pour ces élections.

Militante de la première heure

Juriste de formation, Isabelle Thomas milite très tôt, alors qu'elle étudie le droit en région parisienne à Paris XIII Villetaneuse. En 1981, elle adhère à l’Union nationale des étudiants de France - Indépendante et démocratique (UNEF-ID) puis est élue au conseil de gestion de son UFR. Deux ans après, elle adhère au Parti socialiste. En 1983, elle participe au mouvement contre le projet de réforme de l'enseignement supérieur d'Alain Savary.  Elle figure aussi parmi les membres fondateurs de SOS Racisme en 1984.

En 1986, Isabelle Thomas est vice-présidente de l'UNEF-ID lorsqu'éclate le mouvement contre le projet de loi Devaquet. Cette réforme prévoit notamment de donner une large autonomie aux universités (sélection, diplômes, frais d’inscription…). Villetaneuse est l’un des premiers campus à se mettre en grève. A ce moment-là, elle s’impose comme l’une des figures d’un mouvement qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Finalement le 8 décembre, grâce à la force de la mobilisation, le ministre Alain Devaquet démissionne et le Premier ministre Jacques Chirac retire son texte.

Ce mouvement de 1986 lui permet d'être remarquée par François Mitterrand. Dès l’année suivante, il la fait entrer au Conseil national du Parti socialiste, et l'intègre à son comité de campagne. 

De la Bretagne...à l'Europe

Isabelle Thomas finit par s'implanter dans la région, où elle devient conseillère municipale de Saint-Malo et conseillère régionale. Au sein de cette assemblée, elle occupe le poste de présidente de la commission environnement et cadre de vie de 2004 à 2010. Elle devient ensuite vice-présidente du conseil régional de Bretagne chargée de la mer et de la protection du littoral de 2010 à 2012. Cette même année et suite à la nomination de Stéphane Le Foll à la tête du ministère de l'agriculture, elle devient députée européenne.

Membre de la commission pêche, elle ne se prive pas d'exercer un regard critique sur la politique commune européenne. Lors du débat sur la pratique du chalutage en eaux profondes, elle s'était exprimée au micro de Jean-Jacques Bourdin.



 



A lire aussi