• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Voix est Libre - Bretagne

Le samedi à 11h30
Logo de l'émission La Voix est Libre - Bretagne

Les grands électeurs aux urnes, les agriculteurs dans la rue

Le Sénat constitue la chambre haute du Parlement français, selon le système du bicamérisme / © JOEL SAGET / AFP
Le Sénat constitue la chambre haute du Parlement français, selon le système du bicamérisme / © JOEL SAGET / AFP

La Voix est libre se fait ce samedi 27 septembre l'écho de l'actualité de la semaine, semaine marquée par la colère des légumiers et la détresse des salariés de Tilly-Sabco. L'émission fera aussi le point sur les enjeux des élections sénatoriales prévues ce week-end. 

Par Emilie Colin

Ce samedi 27 septembre à 11h30, Eric Pinault accueillera Thomas Frinault politologue et Gilles Richard, historien spécialiste d'histoire politique, l'occasion d'aborder les enjeux des élections sénatoriales qui ont lieu dimanche.  Elles permettront d’élire 178 nouveaux sénateurs car l'effectif de cette assemblée est renouvelé par moitié tous les 3 ans. En Bretagne, seuls les Côtes d'Armor, l'Ille-et-Vilaine et le Finistère sont concernés. Chez nous, le scrutin sera proportionnel.


Actualité sociale et agricole agitée

Cette semaine aura aussi été marquée par les actions des producteurs de légumes. Tout à commencé à Morlaix vendredi dernier. Plus d'une centaine de légumiers en colère ont incendié le centre des impôts et la Mutualité sociale agricole, occasionnant d'importants dégâts. Ils protestent contre les contraintes fiscales et administratives qui pèsent sur eux. Depuis, les manifestations se succèdent en Bretagne. Gilbert Brouder, président de l'Union des oopératives de Paimpol et Tréguier sera notre invité. 

Du côté de Tilly-Sabco, les salariés attendent et espèrent. L'entreprise, touchée depuis un an par la fin des aides européennes à l'exportation de la volaille congelée, a vu sa production chuter de mois en mois. Le tribunal de commerce de Brest se prononcera le 30 septembre sur l'avenir du volailler. Il devra décider soit d'une poursuite de l'activité, avec la nomination d'un administrateur judiciaire, soit d'une liquidation. 

Cette dernière issue est inimaginable pour des salariés, qui ont vécu "tellement d'effets d'annonce ces derniers 18 mois" souligne Corinne Nicole, déléguée CGT

Corine Nicole, CGT Tilly Sabco

A lire aussi

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012