• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Voir et revoir Quartier d'été et liberté

Voici enfin le moment tant attendu où tout renaît. Nous sommes au printemps et le camping du fond de la baie de Locquirec sort de sa léthargie hivernale. C’est à cette époque de l’année que les habitués reviennent prendre leurs quartiers d’été

Par Sophie Bourhis

Laurent Marvyle, nous entraîne dans les coulisses du centre de soins de Océanopolis, en compagnie de Sami Hassani, spécialiste des mammifères marins. Il nous fera vivre un lâcher de phoques, des phoques qui vont retrouver leur liberté après quelques mois de captivité afin d'être soignés et peut être qu'un jour, ils pourront croiser la belle Joséphine.

Grandes vacances au camping
C’est l’avant-saison. Nous sommes en mai et le camping du fond de la baie à Locquirec sort de sa léthargie hivernale. C’est à cette époque de l’année que les habitués reviennent prendre leurs quartiers d’été. Ils s’installent pour plusieurs mois dans cet établissement municipal que certains d’entre eux fréquentent depuis plusieurs décennies. Ils y sont venus avec enfants et petits-enfants. Parfois, ils habitent à 20 kilomètres de là, mais le dépaysement est néanmoins toujours garanti, tant la situation de ce camping, les pieds dans l’eau, est exceptionnelle. Les habitués se sentent ici comme chez eux. Ils réservent d’une année sur l’autre le même emplacement. Des amitiés sont nées dans ce lieu : au fil du temps, on devient davantage que de simples voisins de parcelle. On se connaît depuis si longtemps, on s’invite, on se fabrique des souvenirs communs. Nous sommes allés à la rencontre de ces amoureux du plein air qui ne renonceraient pour rien au monde à leurs grandes vacances au camping.
Réalisation Nathalie Marcault

Joséphine et les hommes
Depuis 2001, une femelle veau marin a élu domicile à côté du barrage de la Rance, sur la commune de Pleudihen. Abandonnée par sa mère au large de Granville, récupérée par des soigneurs d’Océanopolis, elle avait d’abord été baptisée L.9 par les scientifiques, avant d’être renommée Joséphine par ses nombreux amis de la Rance.
Réalisation Christophe Rey

Quartier d'été et liberté

 

[TEST] Ensemble C'est Mieux en Bretagne 03/07