Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Anne Quéméré, traversée en solidaire à la recherche du Grain de Soleil

Anne Quéméré, veste marron au premier rang, entourée des volontaires du PC de Locmiquélic, à la recherche du Grain de Soleil.
Anne Quéméré, veste marron au premier rang, entourée des volontaires du PC de Locmiquélic, à la recherche du Grain de Soleil.

La navigatrice Anne Quéméré sera l'invitée du magazine Littoral du 1er juin prochain. Un important comité de soutien pour retrouver Grain de soleil s'est constitué avec elle. Le voilier a disparu depuis près d'un mois.

Par Violette Goarant

Sur le même sujet  : Retrouvez la chronologie des événements.

« Pour l'instant, je vis 24 heures par 24 heures. » Sur la terrasse du poste de commandement créé à Locmiquélic près de Lorient (Morbihan), Anne ne quitte pas du regard son téléphone en évidence sur la table. Depuis trois semaines, l'espoir n'a pas faibli ; trois PC se sont mis en place en Martinique, aux Açores et à Lorient pour rechercher le voilier Grain de Soleil. A bord du bateau disparu, trois marins Guillaume Moussette, Etienne Esteulle et Franck Cousin. 

Une tension permanente

Alors que les moyens de recherche se sont succédés provoquant des émotions en « montagnes russes », Anne Quéméré a mis à l'oeuvre ses compétences et ses réseaux dans le domaine maritime : « On peut faire des estimations de dérives, on regarde des fichiers "grib", des météos, faire des éventuelles suppositions par rapport à l'émission de la balise. » Pour gérer l'angoisse permanente, le groupe s'est organisé de manière professionnelle et a même appelé des psychologues : « On s'est dit qu'on ne pouvait pas gérer les émotions de parents... C'est un père, deux mamans... On est là bien sûr pour les accompagner mais ils ont besoin du soutien de professionnels qui sont à même de les guider. Pour nous, déjà, c'est difficile, alors je n'ose pas imaginer ce qu'ils endurent au quotidien. Ce sont leurs enfants qui manquent à l'appel... »

L'humour fait la force

Dans ce contexte sensible, les volontaires du PC répètent inlassablement « On ne lâche rien ». C'est une bataille sur terre qui se vit comme sur l'eau. Il faut s'accrocher et continuer à scruter l'horizon. Dans le creux de la vague, les blagues potaches font remonter le moral. Anne parle d' "osmose", de "complicité" pour ce groupe qui vit ensemble intensément presque « 18 heures sur 24 ». Plus tard, une volontaire souffle : « Notre force c'est surtout Anne Quéméré. Le bateau s'appelle Grain de Soleil mais elle, c'est notre soleil. C'est une leçon de vie. Tous les jours, on apprend des choses sur la nature, sur un peu tout... Elle nous passionne pour la mer. Si elle n'était pas là, on aurait toujours l'envie de retrouver nos trois marins mais Anne, c'est notre moteur. »

Bientôt des réponses ? 

Grâce à leurs recherches avancées et leurs réseaux personnels, les volontaires ont réussi à faire envoyer un second Falcon 50. Cet avion patrouille en ce moment la zone définie selon les calculs des bénévoles engagés jours et nuits. La cohésion d'espoir des équipes fait barrière à l'angoisse. Chaque jour, Anne actualise le blog tous les jours : http://graindesoleilmoussette.blogspot.fr