• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Bernard Decré s’envole samedi à la recherche de l’Oiseau Blanc

Carte postale l'oiseau blanc avec le visage de Nungesser et Coli.
Carte postale l'oiseau blanc avec le visage de Nungesser et Coli.

Bernard Decré, créateur du tour de France à la voile et passionné d’aéronautique, s’est lancé dans le projet de retrouver l’épave de l’Oiseau blanc, le premier avion qui aurait traversé l’Atlantique, douze jours avant l'Américain Lindbergh. Un article de Manon Monnier

Par La rédaction

Bernard Decré, le président de l'association L'Oiseau blanc, s’est donné un pari un peu fou : retrouver l’épave d’un avion, coulé il y a 87 ans, à l’Ouest de l’île Saint Pierre et Miquelon. Jusqu'à présent, on connaissait Bernard Decré surtout comme l'homme qui a créé le Tour de France à la voile. C'était en 1978. Aujourd'hui, il a pris les habits de Tintin reporter, et se lance dans une incroyable enquête pour tenter de rétablir la vérité dans la grande histoire de l'aéronautique mondiale.

 / ©
/ ©


Retour sur l'histoire


Le 8 mai 1927, Charles Nungesser et François Coli, pionniers français de l’aviation, se lancent dans le défi de rejoindre New-York en traversant l’Atlantique par avion. Ils sont partis de Paris, sans jamais atteindre leur destination. L’Oiseau blanc, un avion de type Levasseur PL8 dans lequel sont montés Nungesser et Coli, a été aperçu pour la dernière fois en France à Etretat. Il n'est jamais arrivé à New York, mais sa fin est jusqu'à présent toujours restée mystérieuse. Un monument a été érigé sur la falaise d'amont à Etretat, pour rendre hommage à ces deux aviateurs français.
Monument rendant hommage au vol de Nungesser et Coli à bord de leur célèbre Oiseau blanc. Un premier monument a été construit en 1942, mais détruit par les Allemands sous l'occupation.
Ce nouvel édifice a été inauguré en 1963. La pointe est haute de 24 m. patrickhenry@ateliervolant.com / ©
Monument rendant hommage au vol de Nungesser et Coli à bord de leur célèbre Oiseau blanc. Un premier monument a été construit en 1942, mais détruit par les Allemands sous l'occupation. Ce nouvel édifice a été inauguré en 1963. La pointe est haute de 24 m. patrickhenry@ateliervolant.com / ©

Le 20 mai 1927, soit douze jours après le dernier envol de l'Oiseau blanc, c’est l’américain Charles Lindbergh qui se lance dans le défi de traverser l'Atlantique mais en sens inverse (autrement dit d'ouest en est). Parti de New York, l'aviateur que l'on surnomme "l'Aigle solitaire"  atterrit à Paris le 21 mai 1927. Et c'est donc lui qui laissera à jamais son nom dans l'histoire. Un exploit, qui relèguera l'aventure de l’Oiseau blanc dans les oubliettes des manuels d'histoire officielle.

Les recherches relancées
 

Longtemps, on a pensé que l’Oiseau blanc n’avait jamais franchi ni l'Atlantique, ni la Manche. Mais Bernard Decré, à force de ténacité, s'est passionné pour cette histoire et se bat depuis 2009 pour rétablir la vérité, en défendant ce qu'il pense être l'hypothèse la plus plausible. D'après lui, et les nombreuses archives qu'il a pu consultées, l’Oiseau blanc, aurait été abattu par des tireurs américains au large de St Pierre et Miquelon... Et ce, afin que les Etats Unis d'Amérique soient les premiers à pouvoir revendiquer une transatlantique aéronautique !

L'Oiseau blanc serait donc bien le premier avion transatlantique à avoir traversé l’Océan sans escale. D'où les recherches qui vont démarrer fin mai 2014, et qui vont durer en tout un mois, à 16 miles nautiques à l'ouest de Terre Neuve, entre la presqu'île de Burin et Saint-Pierre et Miquelon. Le président de l'association de l'Oiseau blanc prendra part aux recherches, notamment pour faire un appel à la population qui pourrait détenir des informations privilégiées.

Le PL8 est en bois et est baptisé L'Oiseau blanc par Nungesser en référence à un chef indien que le pilote aurait fait voler avec lui en 1925. / ©
Le PL8 est en bois et est baptisé L'Oiseau blanc par Nungesser en référence à un chef indien que le pilote aurait fait voler avec lui en 1925. / ©



Un livre vient de sortir


Bernard Decré vient de sortir son livre, L'Oiseau blanc, l'enquête vérité, en mars 2014, dans lequel il résume toutes les preuves de ses recherches. Il suppose même dans son livre que l'avion aurait été bombardé par les américains. A cette époque, les Etats-Unis traversaient une période de forte prohibition. Selon lui, l'avion aurait été bombardé ; soit par des gardes-côtes qui surveillaient les trafiquants d'alcool venus de l'extérieur, soit au contraire par des trafiquants qui se méfiaient des surveillances aériennes. St Pierre-et-Miquelon était à cette époque, la plaque tournante du trafic d'alcool.

Article écrit par Manon Monnier

A lire aussi

Interview François Floret