• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Calme plat chez les soles

Un livre de Marc Giraud

Par Emilie Colin

Après le Kama-sutra des demoiselles (du même auteur, publié en 2005), voilà la réponse des poissons: Calme plat chez les soles... Si, comme Marc Giraud, vous vous interrogez secrètement sur la sexualité absolument débridée de toutes les petites bêtes qui peuplent la mer (palme d'or pour les huîtres...), plongez vous vite dans ce bouquin qui vous transmet toutes ses connaissances avec sérieux et humour... Que du bonheur!
Marc Giraud est invité dans l'émission Littoral du 19 mars 2011. Il a aussi son propre site que vous pouvez consulter.

Naturaliste de terrain et journaliste de métier, Marc Giraud est un maestro pour raconter le strip-tease du homard et les drôles de moeurs de l'hippocampe, les mérous transsexuels et les fantasmes des cachalots. Et l'huître, la coquine qui change de sexe quand ça lui plaît... Et la crépidule, etc. N'en jetez plus!

On se marre, et on apprend des tas de choses en terrassant tous nos clichés. Exemple: les caméléons n'ont qu'à se rhabiller, quand on voit la vitesse avec laquelle les calmars et les seiches changent de couleur, notamment pendant l'accouplement. Autre exemple: on traite les moules de mollusques alors qu'elles supportent des conditions de vie infernale - les claques des vagues, le soleil brûlant, les pollutions -, et tout ça sans râler...

Enfin, un petit dernier pour le plaisir: les céphalopodes, l'air de rien, sont les plus grands intellectuels de la mer, et dans un futur hypothétique, pourraient même être capables de rivaliser avec nous.

Alors, après ce bon moment de lecture, Marc Giraud revient en conclusion à sa conviction première, sous forme de plaidoyer: la vie dans les océans s'éteint à une vitesse accélérée, car nous sommes comme des gamins mal élevés qui n'entendent pas les avertissements de la nature. Et contre l'horreur économique, il n'y a que nous, chacun à notre échelle, qui peut changer le cours des choses.

Hommage à la diversité et à la beauté de la nature, ce livre est donc aussi un guide utile pour mieux comprendre et mieux protéger la mer. En 2010, il a reçu le prix Planète bleue Nausicaa (sur vote du public avec remise du prix à l'occasion de la journée mondiale de l'océan) dans la catégorie Romans et récits.

Editions Robert Laffont - 21 €

Interview François Floret