• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

D’île en île. Diffusé le 20 septembre

Dans un coin du monde, il y a Groix, en face de Lorient. Dans un autre bout du monde, il y a Madagascar dans l’Océan indien, une île beaucoup plus pauvre. Entre les deux, Patrick, mytiliculteur qui a décidé de partir s’installer là bas pour monter le premier chantier ostréicole malgache

Par Sophie Bourhis

C’est la belle aventure vécue par un mytiliculteur, Patrick Saigot, que nous allons vous raconter installé depuis dix ans à Groix, il a décidé avec sa femme Faustine et leurs trois enfants de lancer un chantier ostréïcole à….Madagascar.
Les huitres Malgaches ! Sacré changement de vie et sacrée histoire !

Littoral du 20 septembre. D'île en île.

D’île en île.
Qui n’a jamais rêvé de partir loin, pour quelque temps ou pour toujours ? Pour changer d’air, de vie… ou juste pour vivre une nouvelle aventure. La Bretagne n’a jamais manqué de baroudeurs et d’aventuriers partis à la recherche d’un trésor, d’adrénaline ou pour tenter une expérience humaine.
Les îles sont de petits territoires où l’on croise souvent des personnages hors du commun, des gens de mer bien sûr mais aussi des aventuriers prêts à prendre des risques pour partir sur des nouveaux chemins de vie.
Sur l’île de Groix Patrick Saigot et sa famille s’étaient installés il y a une dizaine d’années, avec le tournant du nouveau millénaire. Ils y ont mené une petite vie tranquille jusqu’à ce que ce mytiliculteur décide de larguer les amarres pour partir à l’autre bout de la planète, avec sa femme Faustine et leurs trois enfants… Destination : Madagascar, avec un nouveau challenge à relever, celui de monter le premier chantier ostréicole malgache.
Madagascar est l’un des endroits les plus pauvres du monde. En une année, Patrick Saigot a monté une entreprise qui a donné du travail à la moitié du village, imaginé l’exploitation d’une nouvelle ressource naturelle qui pourrait relancer l’activité économique de cette grande île, et à titre plus personnel, il a changé de vie, et probablement transmis le goût du voyage et de l’aventure à toute sa famille. C’est en quelques mots, une histoire D’île en île…
un film de Maylen Villaverde. Une coproduction Antipode

Réaction des équipes de l'école primaire