• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Des défis et des hommes. Diffusé le 12 janvier 2013

A La Baule, un pompier s’entraîne en piscine depuis des années pour rejoindre les Antilles à la nage. A Lorient, un tatoueur marque les bras des marins. Et dans notre nouvelle série INA, retour sur l’année 1943, le Mur de l’Atlantique.

Par Sophie Bourhis

des défis et des hommes
A 02'24. L'Atlantique à mains nues.
C'est l’histoire d'un homme normal qui se lance dans une aventure qui l'est beaucoup moins : traverser l'océan atlantique à la nage. Christophe Matthieu, pompier de La Baule, s'est mis en tête de partir du Cap Vert et à la seule force de ses bras et de ses jambes, arriver de l'autre côté à la Barbade, aux Antilles. Au-delà de la mer, le moteur de cet homme amphibie est de faire parler du Handicap et de récolter des fonds pour les pupilles des pompiers. Car c’est à partir d'une anecdote vécue autour du Handicap que tout a démarré. Un défi qui laisse les uns sceptiques, les autres rêveurs, mais en tout cas personne ne reste indifférent. Depuis des années, dans la piscine d’eau de mer de La Baule, il enchaine les longueurs par centaines, pour ne pas dire par milliers. Et pour mieux s’aguerrir au défi qui l’attend, il est parti sur le chemin des aquariums à la découverte d'animaux marins qu'il est susceptible de rencontrer, car son défi est ouvert à tous les rêves… La fenêtre météo idéale se situe l'hiver, entre décembre et mars. Quant à la fenêtre financière, les partenaires s'avancent prudemment mais sûrement, tant le projet atlantique les fascine!
Reportage : Christophe François

A 16'15. Dans la peau du tatoueur.
Le tatouage n'est pas seulement une fantaisie décorative dans l'air du temps. C'est à l’origine, une vieille histoire de marins partis pour les terres inconnues et revenus émerveillés par les motifs qu'arborent les Tahitiens ou les Marquisiens. A chaque voyage, leurs peaux recueillaient les derniers souvenirs des haltes portuaires, encrées pour l'éternité. Dans tous les ports du monde (ou presque), les tatoueurs vont monter des boutiques, ou officier sur le pont des navires. Ils dessineront des bateaux, des sirènes, ou des boites de harengs saurs... Des motifs à faire frémir ou fantasmer, c'est selon. Que deviennent-ils aujourd’hui? Qui sont les tatoués ? Sur le port de Lorient, poussons la porte d’Alain Gautron…
Réalisation : Bernadette Bourvon.

A 22'28. Notre série, la mer en mémoire : 1943, le mur de l'Atlantique.
En 1943, sur les écrans de cinéma, les Français ont le droit à des actualités disertes sur les fortifications et les défenses du Mur de l’Atlantique. Le dispositif court sur 4000 kilomètres depuis la frontière franco-espagnole jusqu’en Norvège. La propagande fait son travail. Voilà un édifice qui parait inexpugnable. Sauf qu’à la fin de l’année 1943, le Führer en personne s’inquiète des faiblesses du dispositif et demande qu’on le renforce. L’homme de la construction du Mur de l’Atlantique c’est Fritz Todt, chef du bureau de la Technique, ainsi promu par Hitler. Le Maréchal Rommel en est lui le grand patron militaire. Il sait que si les Alliés parviennent à débarquer  dans le Pas-de Calais ou en Normandie, ce sera le début de la fin, son expression favorite.
Evidemment les Actualités Françaises de 1943 sont encore péremptoires.
Reportage Pascal Vannier. Avec les images de l'INA.

Interview d'Aymeric Lesné