• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Des hommes de défis et les sous-marins de poche

A bord de l'un de ses sous-marins de poche de la série X-Craft. / © RNSM - Portsmouth
A bord de l'un de ses sous-marins de poche de la série X-Craft. / © RNSM - Portsmouth

Le dernier épisode de la série des Hommes de défis n'est visible que sur notre site Littoral. Sans doute moins connue est l'aventure des sous-mariniers britanniques embarqués à bord de sous-marins de poche, les X-Craft, dont les raids, dès la fin 1943, ont aussi servi la réussite du Débarquement.

Par Pascal Vannier

Avec les sous-marins de poche, le dernier épisode de la série des Hommes de défis est totalement accessible dans les feuilletons de notre site Littoral.
Il s'agit sans doute de l'un des faits d'armes les moins connus de la préparation du Débarquement de Normandie en 1944 mais la participation de sous-marins de poche au large des côtes Est du Calvados aura permis des observations et des prélèvements extrêment précieux.
A commencer, dès janvier 1944, par déterminer que la future plage d'Omaha, est incapable de recevoir des chars, compte-tenu de la texture du sable.
La mission programmée sur quatre jours, mènera les commandos devant la plage anglaise de Sword à l'estuaire de l'Orne. Une mission de 4 jours, qui aura été extrèmement difficile malgré une entrée en matière confortable sur le plan météorologique. 
Les X-Craft sont de petits engins à peine plus longs que 15 mètres dans lesquels pas plus de 5 hommes peuvent prendre place. Les conditions de promiscuité et le système de rénovation de l'air en font des submersibles extrêment spartiates. 

Extrait du rapport consacré à la mission Postage Able, consacrée à l'exploration des plages avant le Débarquement, en janvier 1944. / © National Archives -Kew
Extrait du rapport consacré à la mission Postage Able, consacrée à l'exploration des plages avant le Débarquement, en janvier 1944. / © National Archives -Kew


Avec la complicité des hommes de la station SNSM de Port-en-Bessin, nous nous sommes approchés à la façon d'un X-Craft 20 et 23, de manière à pouvoir restituer les repérages périscopiques effectués par les commandos britanniques ainsi que leurs incursions à la nage, pendant la nuit.
Dans l'extrait du rapport reproduit ici, la première nuit d'intervention se passe sans problème. Les deux nageurs appelés à effectuer des prélèvements vont pouvoir s'immerger dans une profondeur d'eau idéale, un peu plus de 3 mètres. Les X-Craft 20 et 23 accompagneront des milliers de bateaux de l'Armada alliée au matin du 6 juin, sauf la flotte américaine qui refusera ce soutien logistique. 
L'histoire de ces sous-marins de poche et l'hommage permanent qui est rendu à leur héros, en Angleterre, a pour site la petite île d'Hayling, dans le Hampshire - entre Portsmouth et Chichester - où un monument a été érigé en 2012. Le COPP Heroes Memorial a été inauguré par Lady Mountbatten, la fille de l'Amiral Lord Louis Moutbatten, à l'origine, avec Winston Churchill, du célèbre port artificiel d'Arromanches , mis en service juste après le débarquement du 6 juin 1944.       
 

Avec un appareil 5D, Fabrice Hacout, filme pour Littoral, l'angle choisi par un X-Craft, lors de ses repérages périscopiques,en janvier 1944, devant la future plage d'Omaha. / ©
Avec un appareil 5D, Fabrice Hacout, filme pour Littoral, l'angle choisi par un X-Craft, lors de ses repérages périscopiques,en janvier 1944, devant la future plage d'Omaha. / ©

 

Interview François Floret