• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Fleur de sable

Un livre de Nathalie de Broc

Une chronique écrite par Nolwenn Jacob

Par Emilie Colin

Nathalie de Broc vit à Quimper. Fleur de sable est son septième roman. Et c'est un roman, un de ceux à lire sur la plage l'été, sur votre serviette, écoutant les cris des enfants qui jouent et profitant du soleil, douarneniste de préférence.

Mieux, Fleur de sable est le roman que vous n'avez pas acheté avant de partir, mais qu'un soir, parce que vos enfants sont couchés, épuisés par les journées au soleil, et que votre conjoint(e) a profité d'un promenade organisée sur le port, de nuit, vous trouvez, en quête de lecture, dans la bibliothèque de la maison que vous avez louée pour les vacances. Comme vous avez décidé de passer vos deux semaines de congé à Douarnenez, vous choisissez celui ci en particulier dans les rayonnages.

Vous découvrez petit à petit la grande histoire, celle de votre lieu de villégiature, parce que la guerre de la bolinche ou les mauritaniens de Douarnenez vous étaient jusqu'ici totalement inconnus, tout comme les langoustiers de Camaret. Et ça vous donne des idées de promenade pour le lendemain, pour voir les lieux abritant la petite histoire, celle d'amis d'enfance éloignés par les événements de la vie, Christian en quête d'idéal, Paolig le pêcheur révolté, Germain le fils des chantiers Cariou et sa sœur, Elisa, séparés puis réunis au fil des choix guidant leurs existences, au gré des embarquements et des retours, des amours, des coups durs.

Il y a fort à parier qu'à la fin du roman, vous irez vous promener sur le Port Rhu pour tenter de reconnaître un langoustier, vous tenterez vous même d'évaluer la distance qui vous sépare de l'île Tristan, ou vous regarderez la baie en imaginant les retours de pêche des mauritaniens.

Extrait:
« Les quatre somnolent. Un peu à l'écart, Élisa s'est appuyée contre un tronc d'arbre d'où elle peut regarder Christian tout à son aise. Elle se dit que quand elle sera grande elle ne vivra jamais très loin de lui.
Est-ce l'obscurité qui fait s'amorcer une conversation différente de celle du jour? Qui commence à parler du futur? Paolig et son envie de lointain :
- Quand on partira sur notre langoustier...
Germain sourit dans le vague. L'idée est tentante, mais :
- Et si ça ne collait pas, nous trois, sur un bateau?
- Tu veux rire, ça colle à terre, non? Vous verrez, je vous dit qu'on sera comme maintenant. Ensemble. Amis pour la vie, toujours... »

Editions Presses de la Cité - 19,90 €

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade