• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Fleur de sel, l’or blanc de la mer

Livre de Rainer Schillings et Ansgar Pudenz
Livre de Rainer Schillings et Ansgar Pudenz

Vous rêvez de tout savoir sur la fleur de sel, du moment où on la cueille jusqu'aux recettes qu’elle peut agrémenter… C’est ce que vous proposent Rainer Schillings et Ansgar Pudenz dans leur livre, Fleur de Sel, L’or blanc de la mer. Une chronique écrite par Manon Monnier.

Par La rédaction


Cet ouvrage d’une centaine de pages présente 15 recettes proposées par Manuel Weyer, professeur de cuisine à Offenbourg, en Allemagne. De l’entrée jusqu’au dessert, les petits plats proposés sont inévitablement relevés par de la fleur de sel. Et systématiquement, les recettes sont agrémentées d’explications sur la saliculture, la naissance du commerce du sel, ou le métier de paludier, ce qui permet à chaque lecteur de comprendre l’origine du produit qu’il cuisine.


Rainer Schillings et Ansgar Pudenz ont choisi le marais salant de l’ile de Ré pour appuyer leur propos, et conclure: « La fleur de sel est indissociable à nos cuisines ».  Ils nous proposent par exemple un portrait de Daniel Massé, ancien présentateur de Autour du midi sur France 3, reconverti en chef cuistot. Aujourd’hui propriétaire du restaurant Chat Botté sur l’île de Ré,  il se consacre dorénavant à la promotion des produits locaux, tels que l'association pommes de terre et huîtres du terroir.


Un deuxième portrait a également été réalisé: celui d’Emmanuel, saunier de l’île de Ré qui met en avant l’arrivée des nouveaux paludiers ces vingt dernières années sur le site, avec un nouvel état d'esprit quis'est installé. Plutôt que de travailler 16 heures par jour, ils ont préféré unir leurs forces, autour de la coopérative récente des sauniers de l’île. Un crédo: "Le sel sur la peau"...


Tout au long du livre, chacun peut remarquer la longue tradition du sel depuis l’Antiquité romaine jusqu’à nos jours:  « Depuis une vingtaine d’années, l’intérêt accru pour l’environnement et les produits du terroir a redonné au sel ses lettres de noblesse ». Le sel est donc devenu un produit lucratif, valorisé par sa qualité et son terroir. Dans leur avant-propos, les auteurs veulent rendre hommage à ce produit d’exception ainsi qu’aux paludiers qui cueillent avec finesse ce mets raffiné.


Avec Fleur de Sel, L’or blanc de la mer, les auteurs dévoilent de très belles photographies, réalisées par Ansgar Pudenz, et un texte poétique voire lyrique par Rainer Schillings. La traduction de Christine Chareyre est également à féliciter car elle réussit à retranscrire d’une langue à l’autre la poésie que peut inspirer le sel et la mer.


Editions Le Télégramme
19.90€

Une chronique écrite par Manon Monnier.

A lire aussi

Jacline Mouraud explique sa présence à l'université d'été du MEDEF