• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Gabart, roi de Littoral

Vincent Gabart, vainqueur du Vendée Globe 2012, sur les quais de Pauillac pour le départ de la 44ème édition de la Solitaire du Figaro. / © A. Billet
Vincent Gabart, vainqueur du Vendée Globe 2012, sur les quais de Pauillac pour le départ de la 44ème édition de la Solitaire du Figaro. / © A. Billet

Un film? Le grand bleu. Une chanson? Go on. Un métier? Météorologue. Vous avez deviné? Non? Allons donc, celui que l'on surnomme tantôt le Mozart de la mer, tantôt le petit prince des océans... Avec toujours le sourire, de l'enthousiasme à revendre, et de l'énergie sans compter. C'est François G !

Par Aline Mortamet

François Gabart a été élu marin de l’année par les internautes et spectateurs de Littoral. A l’évidence la grande priorité de ce champion, à peine trentenaire, c’est le nouveau bateau qui l’attend : un multicoque d’une centaine de pieds, qui s’en ira faire un tour du monde avec un skipper solitaire pour battre des records !
Avant d'aller plus loin, nous lui avons posé quelques questions façon questionnaire de Proust Littoral...
Si vous étiez un livre : La désirade de Jean-François Deniau
Si vous étiez une profession : météorologue
Si vous étiez une chanson : Go on, de Jack Johnson
Si vous étiez un film: Le grand bleu, de Luc Besson
Lisez la vidéo pour en savoir plus. Entretien mené par Pascal Vannier. Images réalisées par Jean-Michel Piron.
DMCloud:138311
François Gabart
Bientôt un tour du monde solo en multicoque
En ce moment, François Gabart se prépare aussi à la prochaine route du Rhum qui partira de Saint-Malo en novembre 2014. François Gabart avait été le grand invité de l’émission Littoral, le 16 novembre 2013. Cliquez pour la revoir.

Rappel de sa brève et brillante carrière
En avril 2013, suite à sa superbe victoire dans le Vendée Globe, il avait été désigné Chevalier de la Légion d’honneur, alors qu’il vient tout juste de fêter ses 30 ans. Bel exploit, mais ce n’était pas le premier, loin de là…
Né en Charente, François G. avait appris la voile sur un étang, puis découvert la navigation et les grands horizons avec ses parents en année sabbatique. La voile de compétition était devenue son rêve d’adolescent; il s’est concrétisé à la vitesse de la lumière.
En 1997, il est champion de France Optimist (Cap d'Agde). En 1999, champion de France Moth Europe (Le Havre), et en 2003, champion du Monde Jeune Tornado (Palma de Mallorca). En 2005 et 2007, il aligne deux victoires au Tour de France à la voile Étudiant. A partir de 2008, il s'aligne régulièrement sur la ligne de départ du Figaro et finit 16ème en 2008, 13ème en 2009, 2ème en 2010, tout en étant, cette même année, sacré champion de France de course au large en solitaire.

Sur la quille du Vendée
Avec des Titouan Lamazou ou des Christophe Auguin, le Vendée avait démarré sous le signe de l’aventure à l’état pur. D’un naturel hallucinant, pas marqué par l’effort, Titouan l’Aquitain a rendu tout de suite cette course populaire avec sa personnalité d’artiste inspiré. Puis sont arrivés les régatiers pur-sang, Alain Gautier qui remportera le deuxième Vendée, Michel Desjoyeaux qui fera main basse sur l'épreuve en 2001, puis coup double en 2009, et Vincent Riou, premier fils spirituel du Prof, avant la dernière étoile en date du Vendée, un certain François G, là encore si proche de la planète Desjoyeaux. Avec comme maîtres mots, lucidité et détermination. 
Sur la quille du Vendée
Retour sur les vainqueurs du vendée Globe. Récit Pascal Vannier
Et puis si vous souhaitez en savoir encore plus sur François Gabart, il avait reçu Laurent Marvyle à bord de son bateau Macif à Port La Forêt, juste avant son départ pour la Transat Jacques Vabre. Revoir l'émission

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade