• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Grands voiliers

Un livre de Dominique Le Brun et Benoit Stichelbaut

Une chronique écrite par Aline Mortamet

Par Emilie Colin

Il y a les cap-horniers et les goélettes, les trois-mâts carré et les quatre-mâts barque, et dans leur sillage, les deux auteurs que le monde maritime connaît bien : Dominique Le Brun, écrivain et journaliste, et Benoît Stichelbaut, photographe de mer installé à Concarneau. Ce petit ouvrage n’est pas exhaustif sur toute la flotte des grands voiliers, et cela présente l’avantage d’être à la fois synthétique, accessible à tous, et peu onéreux.

27 navires nous sont ainsi présentés, plusieurs d’entre eux nous sont déjà connus car on a pu les apercevoir ici ou là dans des longs métrages sortis au cinéma. Il en est ainsi de l’Earl of Pembroke, ancien caboteur de la Baltique, qui a notamment joué dans L’île aux trésors, et dans la série Hornblower où il donnait la réplique au Grand Turk.

Le plus beau est supposé être le Stad Amsterdam, mais c’est une affaire de goût. Personnellement, affichons notre petit faible pour l’Endeavour, la reproduction du bateau du capitaine Cook qui découvrit l’Australie, et qui, surtout, fut l’un des plus grands navigateurs de l’histoire des océans si l’on se prend à compter les miles nautiques qu’il a parcourus…

Bien sûr, vous pourrez aussi lire quelques lignes sur l’initiation d’une vie à bord de ces voiliers. Par exemple, en termes techniques, comment se rendre en bout de vergue pour rabanter la voile, ou bien, en termes plus littéraires racontés par Roger Vercel, l’histoire de ce marin qui « avait sous les pieds la courbure lumineuse du grand perroquet, l’ample ballonnement des huniers, le dôme harmonieux de la grande voile ».

Enfin, et pour conclure, un peu de chauvinisme ne nuira pas… Portons un toast à l’Etoile du Roy, fidèle reproduction d’une frégate du XVIIIème siècle, qui a pris Saint-Malo pour port d’attache. C’est l’ex Grand Turk, construit en Turquie en 1997, qui a pris pavillon français en 2011.

Editions Le Télégramme - 5 €

Interview François Floret