Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Hague(s)

Hague(s)
Hague(s)

Voici une jolie découverte du bout du bout du monde.
Tout là haut, au bout du Cotentin.
La Hague est multiple et sauvage.
Un paysage de passage entre terre et mer.
Un livre de photos d'Antoine Soubigou avec des textes de Michel Besnier.

Une chronique de Laurent Marvyle

Par Laurent Marvyle

Il y a comme un air de sacré sur la couverture de ce livre.

Les cieux s’entrouvrent pour éclairer un petit bout de Hague.

Spectacle magnifique qu’Antoine Soubigou, l’auteur-photographe, nous propose en toute saison.

L’hiver sous la neige, au printemps avec la nature en fleur et l’été sous un franc soleil.
C’est peut-être là l’explication du « S » dans le titre.

Ou alors c’est comme on le dit souvent que la Hague est un mélange entre terre et mer.
A Goury par exemple, tout au bout de la pointe, l’eau lèche les champs.

Les « Haguards » sont-ils des paysans ou des marins ou bien les deux ?

Question toujours en suspend, sans doute sont-ils un peu des deux.

On dit souvent que la Hague ressemble au Finistère ou à l’Irlande, c’est un peu vrai mais surtout la Hague est elle-même, accordons lui cela.

Elle n’est pas un substitut, pas une remplaçante.
Elle est elle à part entière.

Antoine Soubigou nous le propose avec son œil acéré.
Des vagues de dunes aux vagues de collines et aux vagues d’eau noire qui s’écrasent avec fracas sur les rochers de la côte.
La Hague est tout cela à la fois.

Les clichés d’Antoine sont rehaussés par les textes de Michel Besnier qui avec pertinence, bon sens et bien souvent pas mal d’humour donne sa vision du lieu.

Un exemple qui m’a bien fait rire en regard justement du cliché d’un bout de colline herbue, martelée de cratères :
A quoi bon dire
que la dune
et la lune
c’est pareil ?

Tout le monde le savait
sauf Armstrong

Editions du Cotentin
25 €uros