• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

La bataille de Dunkerque 26 mai – 4 juin 1940

Un livre de Dominique Lormier

Par Emilie Colin

On a déjà beaucoup écrit sur cette bataille, d’ailleurs la bibliographie  annoncée par l’auteur en fin d’ouvrage recense une centaine de livres, toutes nationalités confondues. Malgré cela, Dominique Lormier développe un nouvel éclairage, très intéressant, sur ce qui aurait pu être un désastre militaire pour la France et la Grande-Bretagne. Ce le fut, certes mais seulement en partie, car grâce au sacrifice des soldats Français qui s’arc-boutèrent sur leurs positions dans les faubourgs de Dunkerque et réussirent à contenir la Wehrmacht, 215 000 Anglais et 120 000 Français purent embarquer sur la flotille venue de l’autre côté de la Manche. C’est l’Opération Dynamo, le sauvetage des Britanniques, des Belges, des Français pris au piège sur les plages de la Mer du Nord. Dans ces bateaux de toutes tailles, de tous types, pillonés par la Luftwaffe et l’artillerie allemande, une bonne partie des assiégés de Dunkerque parvient à s’enfuir. Ce sont eux qui ont permis à la Grande-Bretagne, ensuite, de se dresser seule face aux Nazis et de continuer la lutte.

Sans Dunkerque, la Seconde Guerre Mondiale n’aurait évidemment pas été la même. Winston Churchill le dit et c’est écrit sur la couverture : « La résistance héroïque de l’armée française a sauvé l’armée britannique, permettant à l’Angleterre de poursuivre la guerre. » On peut noter également une autre citation, elle du Prince de Galles : « Sans Dunkerque, il n’y aurait pas eu le 6 juin 1944. » Comment ne pas relever en effet, que les Allemands atteignent finalement la mer le 4 juin 1940, 4 ans presque jour pour jour avant le Débarquement de Normandie.

Editions Tallandier - 16,90 €

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012