• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Le roi sans royaume et l’ostréiculteur vagabond. Diffusé le 10 janvier

Blainville sur mer, Eric est ostréiculteur de métier, et libre par vocation. Sur l'île de Ré, Antoine Albeau a fêté son 22ème titre de champion du monde de windsurf, mais la reconnaissance du public tarde à venir.

Par Sophie Bourhis

Pour cette émission de rentrée 2015, Laurent Marvyle vous propose de rencontrer Eric. Il est ostréiculteur à Blainville sur mer dans la Manche mais pas que cela...

Littoral du 10 janvier 2015

A 00'53. Deux jours dans son autre vie.
Il y a des jours où il faut savoir prendre des décisions et pour Eric, ce jour là ne fut pas facile.  Fils d’un ostréiculteur de Blainville sur mer (Manche), il avait pris la suite de son père, un peu par fatalisme. Il avait bien eu d’autres envies de métier, mais quand on commence mal son existence, il est plus difficile de trouver son chemin. A 19 ans Eric découvre qu’il est atteint d’un cancer violent, il frôle la mort et s’en sort en se disant que dorénavant il va profiter du temps à venir. Cette vie, il va la croquer pleinement entre excès et insouciance pendant une vingtaine d’années jusqu’au jour où la crise de l’huitre va mettre en péril sa petite entreprise. Il n’y a plus qu’une solution pour s’en sortir : aller vendre soi même ses huîtres sur les marchés, sans intermédiaire. Pour Eric, ce rebelle solitaire et imprévisible, devenir un marchand allait à l’encontre de ses principes. Et pourtant, un samedi matin très tôt, il est parti avec son camion, ses huitres et son inséparable chien en direction du Havre. Sur le marché de la grande ville, Eric est entré dans un autre monde : le temps d’un week-end, il devient marchand d’huitres, et loin de sa maison sans volet, il vit une autre vie. Lui le sauvage qui a toujours fui les autres devient un personnage convivial qui impressionne par le souffle de liberté qu’il dégage. Quand les 13 coups de 13 heures sonnent, il est temps de remballer et de reprendre la route vers la dune de Gouville. Eric aura passé deux journées dans son autre vie. Et le road movie cessera… jusqu’au week-end suivant.
Réalisation Roland Thépot

​A 14'16. Antoine Albeau, un roi sans royaume.
En novembre 2014, Antoine Albeau a obtenu à l'arraché son 22ème titre de champion du monde de windsurf à Nouméa. Un nouveau titre pour l'enfant prodige de l'île de Ré qui conforte encore un peu plus son statut de sportif français le plus titré, tous sports confondus. Si l'athlète de 42 ans a été élu marin de l'année en 2010, on s'étonne toutefois qu'avec un tel palmarès, Antoine Albeau reste encore peu connu du grand public...
Réalisation Laurie-Anne Courson

A 21'24. Notre nouvelle série Havres de guerre, havres de paix.
Grâce aux archives des opérateurs de prise de vues de Pathé et Gaumont, le littoral de l’Arc Atlantique vit des instants de mer exceptionnels entre 1914 et 1939. En noir et blanc et en couleur, grâce au procédé Pathécolor, les images sont un témoignage unique de Brest à Biarritz en passant par Ouessant, la Normandie et la côte atlantique. Le réalisateur Pascal Vannier est allé rechercher des archives inédites qui nous permettent de retrouver des petites gens, avant tout des pêcheurs plantés dans les décors de nos côtes dont on commence à comprendre toute la valeur patrimoniale et touristique. Le thon mais aussi la sardine et le homard apparaissent comme l’or bleu de notre littoral Ces archives donnent à la fois l’importance et l’atmosphère des ports de l’Atlantique dans les préparatifs de la Première Guerre Mondiale. L’arrivée des troupes américaines et australiennes par exemple, au Havre, les torpilleurs du port de Dieppe. Ces archives affirment une technologie maritime de plus en plus évoluée, grâce à un paquebot comme le Normandie à Saint-Nazaire ou la métamorphose annoncée d’un port comme Le Havre. Brest en pose la puissance militaire dans les années 30. Enfin, ces archives illustrent l’envie de célébrer la mer avec tous ses acteurs grâce au retour des Fêtes de la Mer, des grands pardons comme celui des Terre-Neuvas à Saint-Malo, grâce aux architectes des stations balnéaires.  Ces archives sont à retrouver sur le site de Littoral sous forme d’un Web documentaire intitulé, Instants de Mer, en 11 escales de Boulogne-sur Mer jusqu’à Biarritz.

Cette semaine, Deauville-Honfleur.
1912, sur la plage de Trouville - Deauville, les images en couleur d’une côte Fleurie qui s’ouvre au luxe et aux bains de mer, ne sont qu’émotions. Jusqu’à Honfleur d’ailleurs, dans ce port miniature sans pareil que les touristes vont commencer à découvrir. Dans ces années d’une fureur guerrière annoncée, Mistinguett fait encore sourire le café de la Potinière à Deauville, mais les casinos de la côte ne vont pas tarder à être réquisitionnés pour les poilus blessés. Entre les deux guerres, la côte Fleurie s’ouvre aux images des ballons dirigeables et aux extravagances des célèbres Planches de Deauville.
Réalisation Pascal Vannier

Fabian Lahaie, avocat des familles.