Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Les aventures de Capucine et le mystère de la croix . Diffusé le 7 mars

Dans le Morbihan, une jeune femme débordant d’énergie part naviguer sur les océans à bord d’une petite coquille de noix, malgré une maladie orpheline. Dans les Côtes d’Armor, une mystérieuse croix est plantée au cœur d’une large baie, et suscite bien des légendes.

Par Sophie Bourhis

Capucine contre vents et marées. 
C’est l’histoire d’une jeune femme incroyable. Capucine Trochet a 33 ans. Il y a quelques années on lui a diagnostiqué une maladie rare, ce qui l’a obligée à arrêter les compétitions de voile. Mais elle n’a pas voulu abandonner son rêve pour autant. Aujourd’hui elle sillonne les mers du monde, à son rythme, à bord d’une petite coquille de noix, arrivée du Bengladesh par la mer en 2010. Car l’embarcation de Capucine n’est pas banale non plus. C’est un bateau en fibre de toile de jute baptisé Tara Tari, de la taille d’une cabine téléphonique renversée, et qui déjà accompli un demi tour du monde. Depuis, Capucine lui fait poursuivre son voyage vers l’Ouest. Elle a déjà traversé la Méditerranée, puis l’Atlantique et la mer des Caraïbes. Elle veut maintenant prendre la direction de New-York. Sans nul doute, Capucine et Tara Tari se sont bien rencontrés !
Journaliste​ Anthony Masteau

Le mystère de la croix de mi-lieue
Si la « croix de Mi-lieue » pouvait parler, elle aurait beaucoup à dire... Plantée au milieu d’une immense baie entre Plestin-les-Grèves et Saint-Michel, dans les Côtes d’Armor, elle se découvre deux fois par jour, à marée descendante.
Petit point noir mystérieux dans le lointain, chatouillée par les moules et les algues, la croix de Mi-Lieue cherche ses origines entre les légendes et les hypothèses historiques. Accompagnait-elle un clocher, révélateur d’une ville engloutie ? Etait-elle installée sur un site de carrefour entre des voies romaines? Ou bien, une cachette bien pratique pour les brigands des grands chemins ? En août 1944, lors du débarquement de matériel dans la baie, la croix disparaît, sans doute renversée par les Allemands ou les Américains. Des années plus tard, le centre culturel de Plestin décide de remettre une croix à l’identique. La croix amphibie s’apprête ainsi à regarder passer les longs cortèges de visiteurs venus lui rendre hommage.
Réalisation​ Erwan Le Guillermic

Havres de guerre, havres de paix. Episode 6, Lorient, Douarnenez et Concarneau
Ils sont trois ports majeurs de la grande pêche bretonne. Les opérateurs de Pathé Revue vont passer beaucoup de temps avec ses travailleurs de la mer que sont les chasseurs de la sardine et du thon. Les conserveries donnent du travail aux femmes restées à terre. Celles que l’on surnomme les pen-sardines ont des conditions de vie miséreuses. Mais il n’y a pas de censure pour les caméras. Quel témoignage poignant sur la vie du littoral entre les deux guerres où se mélangent toutes ces coiffes portées dignement par les ouvrières d’Etel ou de Belle-Ile.
Réalisation Pascal Vannier

Littoral du 7 mars

 

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh