• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Les escales d’un corsaire

Le livre qui raconte la face cachée du travail minutieux de Patrice Pellerin
Le livre qui raconte la face cachée du travail minutieux de Patrice Pellerin

Patrice Pellerin est un créateur du personnage de l'Epervier en bande dessinée, et le ré-inventeur d'un Brest du XVIIIème siècle, à une époque où Louis XV envoie ses corsaires à la conquête du monde. Cet ouvrage présente toute la face cachée de son travail. Une chronique d'Aline Mortamet

Par Aline Mortamet

Vous rêviez de découvrir le dessous des cartes ? Ouvrez Les escales d’un corsaire, et vous y verrez la face cachée du travail de Patrice Pellerin, … De la recherche de l’authenticité historique à la construction d’un récit en feuilleton, tout y est, avec la minutie et l’honnêteté qui le caractérisent.
On y découvre les ficelles d’un patient travail de reconstitution pour donner à Brest son allure de rade du XVIIIème siècle, dans une France gouvernée par Louis XV. On y entend aussi les rumeurs de ses rencontres avec Alain Boulaire, agrégé d’histoire, passionné de l’histoire de Brest, de la sa Marine, et grand amateur de bande dessinée. Ou avec Christian Carlet, restaurateur des grands plans-reliefs du musée des Invalides.
Hommage naturellement est rendu à Jean Baudriot, le "pape", qui publie dans les années 1970 les quatre tomes du Vaisseau des 74 canons, et devient, ce faisant, le maître incontesté de l’archéologie navale.
Mais avec les dernières aventures de l’Epervier, on voyage aussi jusqu’à la corderie royale de Rochefort, le château du Taureau en baie de Morlaix, la citadelle de Port-Louis, ou les ors de la cour de Versailles.
Au final, il faudrait être bien insensible pour résister au charme de Yann de Kermeur le corsaire balafré et ne pas frissonner à chaque nouvelle menace jalonnant leur parcours. Pour ne pas apprécier à sa juste mesure la mise en scène de la Méduse, le navire de l’Epervier, reprenant l’authenticité de la Renommée, une frégate dont Jean Baudriot avait réalisé une somptueuse monographie. Et pour ne pas entendre l’animation du port de Brest, avec tous les métiers du bois qui s’activent tant pour la construction  des figures de proue, de dunette, que des tonneaux dans lesquels on range tout à cette époque.
Les escales d’un corsaire revient sur le travail documentaire approfondi mené par Patrice Pellerin à chaque nouvel album. Une façon de revivre l’Histoire au temps présent, avec l’imagination d’un scénario, et la rigueur de l’archéologue…

Editions Quadrants
25 euros

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée