• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Les outils de la passion

Un livre d'Yvon Le Corre

Par Emilie Colin

Né à Tréguier dans les Côtes d'Armor, Yvon Le Corre a commencé par la découverte de Saint-Malo à l'âge de cinq ans avec un pinceau à la main. Et déjà une rencontre, celle d'un marin qui respire le large et qui fait un signe de la main. Puis, 10 ans plus tard, c'était le voyage qui l'embarquait d'abord dans l'ex-Yougoslavie lors d'un camp d'éclaireurs, puis de plus en plus loin, du Cap Vert jusqu'en Patagonie. Souvent, on le décrit Yvon Le Corre comme un "personnage à la Moitessier, épris de liberté, de mer et d’aventures humaines".

Sans aucun doute,Yvon Le Corre est un philanthrope, généreux dans l'amitié, patient dans l'écoute. Les outils de la passion est une nouvelle édition, mais on retrouve toujours avec le même bonheur ces histoires de gens de mer qu'il a croisés au fil de l'eau.

En prologue, déjà la magie d'une rencontre: à Bahia (Brésil), un charpentier prénommé Israël qui met le feu à des copeaux sur la plage pour créer une étuve rustique... afin de courber une planche de pirogue. La scène est décrite comme si vous étiez tout à côté de l'âtre. Et Yvon Le Corre écrit: "J'ai tout d'un coup l'impression de n'avoir traversé l'océan que pour découvrir cet homme qui joue avec le feu."

Né au pied de l’océan et passionné depuis toujours par la peinture, il a sillonné le monde à bord de ses voiliers Iris, Yuna ou Eliboubane. Des photographies sépia reviennent sur ces moments. Prenez le temps de lire la description de ces "frégates déclassées dont plus personne ne veut, ces gueuses de la mer qui me poussent à hue et me tirent à dia, et qui portent des prénoms de femmes"...

Dessinateur hors pair, esprit nomade qui chérit l'univers entier, il nous revient aujourd'hui du haut de ses 70 ans et toujours installé à Tréguier. Grâce à ses crayons, encres de Chine, aquarelles et autres sanguines, Yvon Le Corre est devenu une référence dans le domaine des carnets de voyage, depuis 1978, date de ses premières esquisses. Choisissant l’aquarelle « parce que sur un bateau, il y a très peu de place », il a appris à saisir des instantanés de liberté en quelques traits.

"Ecoute, c'est un secret: ralentis ta vie au point qu'elle devienne tienne. Ensuite, prends ton élan et mets-y ta passion." Yvon Le Corre est invité au Salon du livre de mer de la Cité de la Voile Eric Tabarly à Lorient, dans le cadre de Les Mots ça gîte - 11 et 12 décembre 2010.

Editions Chasse-marée/Glénat - 45 €

Interview d'André Ollivro