• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Les pêcheurs des extrêmes

Un livre de Marcel Mochet
Un livre de Marcel Mochet

Un livre de Marcel Mochet, chroniqué par Aline Mortamet.

Par Aline Mortamet

En Bretagne, il est quasiment impossible que les gens de mer n'aient pas croisé Marcel Mochet. Tel un Tintin de l'AFP, toujours bardé de son appareil photo, Marcel a passé plus de trente ans au service de l'agence de presse, avant de décider définitivement de focaliser son optique sur la photo maritime. Pour cet ouvrage, il a partagé le quotidien de marins pêcheurs pendant six mois, embarqué sur plusieurs bateaux-usines, dont le plus grand chalutier et le dernier morutier français, la Grande Hermine de la Compagnie des Pêches de Saint-Malo, dernier morutier français... Et naturellement - et c'est tant mieux! - cela se retrouve dans les superbes clichés qu'il nous donne à voir. 

Vous, public de Littoral, le savez bien: la mer est difficile d'accès et rares sont les hommes de lettres qui parviennent à poser "naturellement" leurs sacs à bord de ces grands bateaux hauturiers. Faire comme si l'on n'était pas là pour que les photos soient les plus vraies possible. Croquis de vies maritimes en plein effort et à l'autre bout du monde. Des quarantièmes rugissants qui bordent les mers australes aux berges plus nordiques de la mer de Barents, Marcel Mochet a vraiment vécu le quotidien de la grande pêche, et peut témoigner sans prétention et sans forfanterie, de tous ces instantanés de vie des "pêcheurs des extrêmes".

Ils sont français, polonais, malgaches ou ukrainiens.Les visages sont marqués par le travail, la fierté et l'amour qu'ils portent à leur passion. Des gueules, des croquis et des moments précis que le photographe a su saisir. Une seconde plus tard ou plus tôt, nous étions dans le banal. Mais à l'instant T, c'était le moment précis où l'optique allait se révéler magique.

Chacune de ces images est pétrie d'humanité. Et chacun des récits qui les accompagne résume en quelques mots, les traits d'une vie... pas toujours rectiligne. Celle de Jean-Pierre, par exemple, qui aime se sentir loin du monde des terriens, car il se sent "protégé l'univers clos et protégé du bateau, où l'alcool est prohibé". Ou le croquis du boss, Pascal Verdière, "qui aime ses chaluts, comme un couturier aime ses robes".

Cette ambiance où l'on sait bien qu'aucune volonté ne résiste au mal de mer. Ça sent le gazole, le poisson, et les clopes qui se consument, la fatigue qui s'accumule, et les longues heures glaciales à travailler sous la vague. C'est le grand métier, la grande pêche. De sacrées vies, et des photos inoubliables.

27 euros
Aux éditions du Rocher

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade