• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Les plages d'histoires

C'est un ouvrage bilingue sous la plume de Jean-Jacques Lerosier et universel sous le regard d'Olivier Mériel. Le photographe est une fois de plus le témoin de son pays comme personne d'autre. En noir et blanc argentique, les plages du Jour J sont ainsi et aussi magnifiquement sanctuarisées.      

Par Pascal Vannier


Un char à voile couché sur le sable et sous le tumulte de nuages menaçants.
Sur une plage comme une autre, au premier regard. Sauf que nous sommes en Normandie et que, si vous avez les yeux de l’histoire, la silhouette de la pointe du Hoc, en arrière-plan, donne immédiatement l’indication géographique.

C’est Omaha, Omaha Beach, avec une image d’aujourd’hui, cette embarcation sans armes, jetée à terre par une bourrasque.
70 ans auparavant, sur cette plage, les rafales du vent et des mitrailleuses allemandes avaient failli abattre la liberté sur place.
C’était le sixième jour de juin 1944. Et la voile de ce char, pacifique, porte le numéro 6.

Non, Olivier Mériel n’a pas fabriqué cette image. Il a découvert cette incroyable concordance au moment du développement.
C’est du pur Mériel, incarnant tellement son pays qu’il lui offre son âme. Parce que jamais il ne le trahit, parce que sa patience, avant le flash, est une telle marque de respect….

Toujours à Omaha, au milieu des tombes du cimetière, c’est une autre photo, venue sans doute du ciel, qui révèle cette relation unique du sorcier en noir et blanc avec la vie d'ici. 
On n’aime pas les photos d’Olivier Mériel, on les vénére pour ce qu’elles ont d’inattendus, pour leur foudre émotionnelle. Vous serez médusés par le portrait de sa mère, que tout Saint-Aubin-sur-Mer appelle Paulette, et dont la mémoire est accrochée au célèbre régiment canadien francophone de la Chaudière

Immenses photos et petites histoires. Petites histoires qui signent le grand H des plages du Débarquement. Le photographe et le plumitif ont bien réglé leur stratégie.
Jean-Jacques Lerosier, connait bien ce terrain où il s’invite toujours de manière efficace. Les anecdotes et les rencontres partagent le jeu de lumière de l’argentique. Le partage, c’est bien ce qui fait la beauté de ce livre. C’est le partage du temps en marche depuis de 70 ans. C’est le partage d’une langue qui colle irrémédiablement à ces Plages d'histoires, l’anglais. God bless you. Que Dieu vous protège.


Editions Au fil du temps
Conservatoire du Littoral
30 Euros

Littoral, l'ostréi-conteur