• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Mingming et l'art de la navigation minimaliste

Tous les étés Roger Taylor part sur Mingming, un simple voilier de six mètres au gréement de jonque, pour une croisière de deux mois préparée durant les longs mois d'hiver. Une chronique de Pascal Vannier 

Par Pascal Vannier

Mingming pourrait être un nom de chat ou de chien. Rien de cela chez Roger Taylor.
C’est un voilier, son petit bateau qui va sacrément sur l’eau. Mingming est un Corribee, tout comme celui (enfin presque !) qui a fait connaître Miss Mac Arthur dans le Round Britain. Mais la façon de naviguer d’Ellen et de Roger est si différente sur cette coque de 6m32. Ellen c’est la compétitrice qui a les pieds sur terre – le titre de son livre- et Roger le chantre de la navigation minimaliste, la promesse de son bouquin.

Ses chapitres écrits comme des clips de pur plaisir et d’étonnements permanents laissent le temps, d’observer, simultanément tout ce qui l’entoure et tout ce qu’il ressent. On s'incruste dans le voyage solitaire du skipper britannique.
Plantées sur un col roulé décati, une casquette de jogger et des lunettes d’intello donnent à Roger Taylor, des allures de personnages à la Woody Allen. Et lorsque sa barbe se met à gratter au rythme des journées de navigation - qui chez lui ne sont pas rasoir - son âme de marin s’illumine comme aucune autre.

Sans aucun doute par ce que la richesse de Roger Taylor est d’être un melting pot - tout sauf minimaliste - fait d’un vieux loup de mer, d’un musicien, d’un peintre, d’un naturaliste et d’un homme d’affaires. Et ses destinations passent par autant de personnalité entre les glaces du Groenland, l’Islande, les Féroés ou Jan Mayen, la Norvégienne volcanique et peu connue de l’Océan Arctique. Et quand il rejoint les parages des Açores, Roger Taylor n’a aucune raison de changer sa philosophie de naviguer.

Morceaux choisis : « Comme nous nous éloignions de la terre et que nous nous lancions dans les approches par l’ouest des îles Britanniques, le noroît s’enfla de quelques touches et Mingming montra qu’il n’était pas forcément un lambin.»

« Ah, mais n’était-ce pas grandiose ! Quelle chose merveilleuse et édifiante, de naviguer à travers ces déchets glacés sur un bateau à voile minuscule !
»

The simple sailor, le navigateur tout simple, Roger Taylor, renvoi de son miroir, griffe de son site www.thesimplesailor.com , force de son livre où un cahier-photos, évidemment minimaliste, offre le frisson des accompagnement partagés avec des cétacés, ce dont on ne se lasse jamais.
Depuis quelques temps, la rumeur dit que Roger Taylor se lasserait du petit Mingming. Gossip. Mais salué par la médaille du comité Jester, en 2010, Roger Taylor a déjà prouvé sa contribution exceptionnelle à l’art de la navigation en solitaire, sur l’eau et chez son éditeur.

Mingming et l’art de la navigation minimaliste de Roger Taylor
La Découvrance
23 €

Réaction des équipes de l'école primaire