Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Rencontres sous-marines

Un livre de Fred Buyle
Un livre de Fred Buyle

Ex-compétiteur de la plongée sous-marine sportive, Fred Buyle s'est reconverti en photographe, avec talent. Avec cet ouvrage, il livre des photos lumineuses et abyssales, oniriques et poétiques, sans bulle et sans chichi, au pays des requins et des hommes grenouilles. Une chronique d'Aline Mortamet

Par Aline Mortamet

Depuis 30 ans, Fred Buyle plonge en apnée dans toutes les mers du globe et après avoir assouvi sa soif de compétition, il s’est lancé dans la photographie. Toujours en apnée, ce qui produit des clichés absolument somptueux, sans bulle polluante, comme si l’on était d’un coup dans le très grand silence du mystère océan. Dans le genre photo sous-marine, on a d’un coup l’impression qu’un nouveau monde a été découvert.

Au départ, il y a des femmes et des hommes, qui se régalent de ces grands fonds, et ce sont eux que l’appareil de Fred Buyle est allé rechercher. Par exemple, la photo onirique de ce couple de plongeurs immortalisé au fond des eaux dans le trou bleu le plus profond du monde, aux Bahamas. Souvenir aussi en image d’un record inégalé, celui d’Herbert Nitsch, qui plonge à 214 mètres de profondeur le 14 juin 2007. Ou bien encore, le très beau cliché de Pierre Frolla qui « survole » en nageant l’épave échouée sur le sable d’un avion DC3. C’est artistique et poétique, toujours.

Ensuite, il y a aussi les vrais seigneurs des mers, qui composent la grande faune aquatique, à commencer par les requins de toutes espèces qui fascinent tant le photographe. La sublime beauté des requins blancs, les maîtres des océans. La remarquable photogénie des requins marteaux. Et celle des requins tigres, charognards et voraces, mais fascinants tout autant.

En moins dentelé, retrouvez aussi les diables de mer – le surnom des raies- aux nageoires toutes déployées. Le léopard des mers étonnamment domestiqué par le photographe discret. Ou bien, la douceur élégante des baleines à bosse, et le regard du cachalot, empreint de curiosité et d’intelligence.

Tous ces clichés sont d’une limpidité extrême, d’une pureté sidérante, pour ne pas dire abyssale. Un nom à retenir, Fred Buyle.

Editions Glénat
25 euros

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh