Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Retour en enfance

© Musée de la Marine
© Musée de la Marine

Littoral s’est offert le plaisir de retomber en enfance dans l’univers des bateaux jouets... En accord avec le Musée de la Marine de Brest qui présente une exposition consacrée à l’évolution de ce patrimoine du merveilleux, et qui met en lumière cent ans de loisirs d’enfance.

Par Aline Mortamet

L'exposition du Musée de la Marine de Brest a démarré mi  avril 2014, et sera visible jusqu'en 2016. Littoral a profité de cette occasion pour enregistrer ses plateaux dans ces lieux de collection, et pour raconter un petit morceau de l'histoire des petits navires en bois : Le flot des bateaux, le flux des marées.
La collection présentée ainsi au Musée de la Marine représente le premier rassemblement de bateaux-jouets, "le plus important du monde" d'après ses commissaires. Le concept du bateau jouet s’est principalement développé entre le milieu du XIXe et du XXe siècle. Et il y en a de toutes sortes : des voiliers aux paquebots, des canots de course aux navires destinés à rouler sur le parquet ou à servir à des jeux de société…

Les bateaux-jouets, souvenirs de nos rêves de gosses

Au Musée de la Marine de Brest est donc célébré l’âge d’or du bateau jouet, cette époque où l’urbanisme multiplie les jardins publics des grandes villes, et avec eux, les fontaines et bassins d’agrément, aires de jeux rêvées pour les petits voiliers.

Ces lieux de socialisation, destinés au divertissement d’une bourgeoisie croissante apparaissent précisément dans toutes les grandes villes au milieu du XIXe siècle. Les mythiques jardins du Luxembourg et des Tuileries à Paris sont emblématiques de ce jeu urbain. À Brest, la place du Château est le premier square public agrémenté d’un bassin.
La place du Château à Brest, haut lieu de rendez-vous pour les bateaux en bois / © Musée de la Marine
La place du Château à Brest, haut lieu de rendez-vous pour les bateaux en bois / © Musée de la Marine

Les vertus ludiques du voilier s’expriment également au bord de la mer avec la mode des séjours balnéaires, d’abord réservés à une élite puis popularisés à partir des congés payés de 1936. En Bretagne, les premières stations voient le jour dans les années 1830 à St Servan, St Malo, Le Croisic,Port-Louis, ou Saint- Quay-Portrieux.

Avec le développement du chemin de fer sous le Second Empire, ces lieux de villégiature se multiplient, y compris sur le littoral finistérien, avec Roscoff, Brignogan- Plages, Camaret-sur-Mer, Morgat, Loctudy, Bénodet et Concarneau. Moins onéreuses que leurs concurrentes normandes, les stations balnéaires bretonnes attirent une clientèle familiale.

En pratique :
Jusqu’en avril 2016
02.98.22.12.39.

Littoral, Aurélien Ducroz, de la poudreuse à l'écume