• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Rouge Tahiti

Scénario de Didier Quella-Guyot - Dessins de Sébastien Morice

Une chronique écrite par Emilie Colin

Par Emilie Colin

1914, alors que la première guerre mondiale vient d’éclater sur le continent européen, la vie à Papeete, l’une des principales villes de Tahiti s’écoule paisiblement : le curé blanc tente de garder un œil sur ses ouailles, les notables s’amusent. Simon Combaud, un inconnu débarque sur l’île sans rien en connaître et découvre son ambiance accueillante mêlée aux relents colonialistes de l’époque. Très vite il se lie d’amitié avec ses habitantes et on comprend qu’il n’est pas là par hasard car il pose baucoup de questions. Très vite, l’annonce d’une attaque imminente de navires allemands mais aussi la mort subite de plusieurs femmes, des vahinés, viennent perturber ce calme apparent.

Cette bande-dessinée a plusieurs mérites. D’abord elle nous permet de découvrir un pan de l’histoire souvent méconnu : l’attaque de l’île par la flotte allemande. La fin du livre offre d’ailleurs des informations complémentaires sur l’histoire de Tahiti avec une chronologie des événements, et des extraits de témoignages, comme celui de la dernière Reine de Tahiti Marau Taaroa, ou encore Pierre Loti célèbre écrivain mais aussi officier de marine (Littoral avait diffusé une lettre maritime de Pierre Loti). 

Le récit  nous plonge aussi dans la vie insulaire tahitienne, sa culture, et dans une époque où l’homme blanc aimait afficher sa supériorité. Un seul regret, l’intrigue met du temps à se mettre en place et ce n’est qu’à la fin alors que notre intérêt s’éveille, que l’histoire commence. Un bien pour un mal, qui nous poussera à lire le second tome à paraître, Bleu horizon.

Editions 12Bis - 13,95 €

Interview François Floret