Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Sans stress et sans entraves. Diffusé le 17 mai.

© Littoral
© Littoral

Le stand up paddle est devenu le grand sport de glisse à la mode : nature et tranquille, comme en a besoin notre époque trop pressée. En face de Douarnenez, l’île Tristan vit au rythme de son unique habitant, le gardien des lieux qui y est installé depuis plus de trente ans.

Par Sophie Bourhis

Il y a environ 40 ans, la planche à voile a révolutionné le monde des loisirs et des sports nautiques.Aujourd’hui, c’est un peu la même chose, le stand up paddle est en train de bousculer l’univers de la glisse.Il faut bien avouer que c’est facile à transporter et facile à mettre à l’eau... A Douarnenez, il y a, juste en face du port, un îlot de verdure qui s’appelle l’Île Tristan. Cet îlot est un site protégé, qui appartient au conservatoire du Littoral et s'il y a bien quelqu’un qui connaît cet endroit mieux que quiconque c’est Gilles Moreau, gardien là-bas depuis plus de 30 ans.
Littoral du 17 mai
A 00'53.Stand up paddle, la glisse à la mode.
Il y a 40 ans la planche à voile bousculait le monde de la voile. Aujourd’hui, le stand up paddle (SUP) bouscule l’univers de la glisse. Grâce à cet engin rudimentaire, aisé à transporter, facile à mettre à l’eau, la mer devient accessible à tout le monde.
Le stand up paddle avait été inventé – sans en porter le nom - il y a quelques milliers d’années lorsque des piroguiers se sont mis à debout dans leurs embarcations, afin de voir un peu plus loin que le bout de leur nez. Les années 1950 à Hawaï lui redonnèrent une seconde vie avec des touristes surfeurs fortunés qui se font photographier par des pros se déplaçant sur des long boards, des surfs aussi stables que des péniches.  Mais il faudra attendre 2004, pour que le vénérable moyen de locomotion devienne une pratique récréative et un sport à part entière. Et le succès du SUP est fulgurant aux Etats-Unis, avec plus de 170 000 exemplaires sur l’eau, en moins d’une décennie.  En France, ils ont fait leur apparition en 2008, et là encore, ce fut un succès immédiat. Incontestablement, plus que le kite-surf ou la planche à voile, le sport de glisse à la mode, c’est le SUP… à tel point qu’il s’en vend aujourd’hui deux pour une seule planche à voile !
Réalisation Philippe Abalan

A 16'02.Le gardien de l’Ile Tristan.
Si vous êtes curieux, à Douarnenez, vous pourrez découvrir un endroit magique, un îlot de verdure quasi inhabité juste en face du port de Tréboul: c'est l'île Tristan. On dit que c'est là que bat le cœur de la ville, on dit aussi que c'est là que Tristan aima Yseult, et qu’il y aurait un trésor caché dans quelque chemin creux...  Aujourd'hui c'est un site protégé qui appartient au conservatoire du Littoral. Gilles Moreau,  gardien de l’île depuis plus de trente ans, connaît cet endroit comme personne. C’est le seul habitant et il a développé avec son bout de terre un lien particulier.
L'île est accessible à pied quand les coefficients de marées sont supérieurs à 70 ou bien lorsque l'office de tourisme organise des visites encadrées. Mais quelle que soit votre façon d’y accéder, vous y rencontrerez sûrement le mythique gardien de ces lieux. Et vous ne l’oublierez pas de sitôt.
Réalisation Mathurin Peschet

A 22'10.Des hommes de défis. Episode 3, L’opération Aquatint, Saint-Laurent sur mer 12/13 septembre 1942.
En septembre 1942, une autre opération, du côté de la future plage d’Omaha, est là un véritable fiasco et également le résultat des tragiques erreurs de repérages que la navigation à vue peut engendrer à cette époque. Le code de ce raid Aquatint. Guide du DDay et artiste peintre, Nigel Stewart, enfant de Bolton mais installé en France depuis de nombreuses années, reste fasciné par ce raid qui a coûté la vie au formidable Major March-Phillipps le patron de la SSRF, la Small Scale Raiding Force, petite unité d'action.March-Phillipps et deux de ses compagnons sont enterrés dans le petit cimetière civil de Saint-Laurent-sur- Mer. Sur sa tombe, le poème écrit par lui,quelques mois auparavant est une ode à l'amour et la liberté : If I must die, si je dois mourir était prémonitoire....
Racontée par Pascal Vannier et réalisée par Jean-François Claire. Coproduction Tarmak Films

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh