• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Simon Andriveau, auteur du Grand siècle : « La mer pour changer de vie »

Simon Andriveau, auteur de Grand siècle / © Littoral
Simon Andriveau, auteur de Grand siècle / © Littoral

Simon Andriveau habite à Reims, mais pour dessiner, il va au Louvre ou au Musée national de la Marine pour s’inspirer des ambiances de ports, de bateaux et de navigation. Dans Grand siècle, il embarque sur une flotte du XVIIème siècle en pleine tempête. Entretien exclusif avec son auteur

Par Aline Mortamet

Simon Andriveau est un jeune auteur de bande-dessinée de 35 ans qui s’est attelé depuis 2006 à la réalisation de la série Grand siècle. En trois tomes, il narre la rocambolesque aventure d’Alphonse (Tome 1), charretier ivrogne mais doté d’une force herculéenne, qui croise l’histoire du débrouillard Benoit (Tome 2) en plein commerce négrier, et du cruel Moplai (Tome 3), bretteur hors pair. Simon Andriveau ne cache pas l’origine de ses influences artistiques: quelque part entre Master and Commander, et Pirates de Roman Polanski. Le résultat donne un avis de grand vent dans les cases. Jugez-en donc.

Quelques planches signées Simon Andriveau



En exclusivité, Simon Andriveau nous a confié pourquoi la mer l’impressionnait autant. Ce n’est lié ni à son enfance, ni à son histoire personnelle... C’est plus le rapport avec le danger, avec l’inconnu, et le principe de re-naissance, lié à nos origines aquatiques.

Bonus Embruns dans les bulles - Simon Andriveau
Simon Andriveau répond à la question , quel est le lien que vous avez avec la mer ?

Pour aller plus loin

Pour parvenir à ses fins, Simon Andriveau a intégré l'école Emile Cohl à Lyon, puis les cours de la section « cinéma d'animation », de l'école des Gobelins à Paris. Fraîchement dîplomé, Simon exécute ses premiers pas dans la vie professionnelle au sein d'une entreprise d'effets spéciaux pour le cinéma et la télévision. Et lorsqu'on lui propose de collaborer sur un long métrage d'animation, réalisé par Luc Besson, il quitte son travail pour retourner à ses crayons.

En dessin, il adore Goossens, Blutch, Christophe Blain, Loisel, et Franquin. En novembre 2006, à l'occasion de la sortie du premier tome de Grand siècle, il accorde une interview lors d'une séance-dédicace. Aujourd'hui, Simon Andriveau travaille à la suite de cette première série historique tout en caressant le rêve d'être un jour l'adaptateur d'un célèbre conte.

A lire aussi

L'histoire du football féminin