• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Surcouf, tome 1

Un scénario d'Arnaud Delalande et Erick Surcouf - Dessins de Guy Michel

Une chronique écrite par Aline Mortamet

Par Emilie Colin

Surcouf: la seule évocation de ce nom donne des envies d'océans et de batailles navales. Quand on habite en Bretagne, et que l'on va le week-end sur les remparts de Saint-Malo, on sent évidemment la puissance de son fantôme qui toujours revient faire trembler la ville qui le vit naître. Et Dinan qui le vit pensionnaire dans un établissement de jésuites, se souvient de sa fronde, et de son esprit rebelle qui très vite repartit en mer...

Cette bande-dessinée, sous-titrée La naissance d'une légende, relate les débuts de l'histoire de ce grand corsaire qui a marqué l'histoire de notre pays. Les dessins de Guy Michel sont croqués avec une immense puissance océanique… pour ne pas écrire volcanique ! La mer y est déchaînée, comme sur les brise-lames en plein cœur de l'hiver. Des gris et des bleus détaillent à merveille toutes nos craintes devant les éléments qui se déchaînent. Et nos narines respirent à nouveau les odeurs de poudre brûlée et d'étoupes humides.

Nous sommes dans le genre bande-dessinée historique: un dessin très réaliste, et une histoire inspirée très directement de faits réels. L’histoire se déroule donc à la fin du XVIIIème siècle, au moment où le roi et la reine seront bientôt menés à l’échafaud. L’atmosphère est révolutionnaire. Avant même son 20ème anniversaire, le jeune Surcouf part à l’autre bout du monde, et fait prisonnier un bateau anglais, fierté de Sa Majesté.

Alors que l’Angleterre est maîtresse des mers en ces temps troublés, Surcouf ose ainsi braver leur honneur… Il faut dire que le contexte est plus que favorable : le roi de France a recours à des aventuriers qui n’ont pas de scrupule à s’enrichir sur le dos de l’ennemi. La bataille navale est déclarée, et Surcouf va bientôt gagner son surnom de « tigre des mers »…

Il se trouve que le scénario de cette bande-dessinée a été co-écrit par Arnaud Delalande, et un dénommé Erick Surcouf, arrière-arrière-arrière petit-neveu de l’illustre aïeul. Ce dernier ne cache sa fierté « d'avoir eu un ancêtre aussi valeureux, courageux, qui a laissé son empreinte dans l'Histoire ». Depuis plus de trente ans, il mène des fouilles archéologiques sous-marines, et a même découvert une dizaine de trésors, aux Caraïbes, dans l'océan indien et en mer de Java. Puisqu’on vous dit qu’il y a du capitaine Haddock dans cette bande dessinée…

Editions 12bis - 13,90 €

Réaction de Laurence Maillart-Méhaignerie, signataire de la tribune. Députée LREM de la 2e circonscription d'Ille-et-Vilaine