Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Terre-Neuve, terre-neuvas, deux expositions remarquables

Des expositions aux quatre coins de la région, consacrés à cinq siècles de pêche morutière
Des expositions aux quatre coins de la région, consacrés à cinq siècles de pêche morutière

Entre Bretagne et Normandie, quatre musées ont décidé d'unir leurs forces pour retracer l'histoire exceptionnelle de ces marins qui s'en allaient pêcher la morue outre Atlantique. L'aventure des terre neuvas a duré cinq siècles. C'est le dernier coup de coeur de Loïc Josse, libraire de marine.

Par Aline Mortamet

4 musées (le Musée de Bretagne à Rennes, les musées d’histoire de Saint-Brieuc, Saint-Malo et Granville)  réunissant leurs compétences et leurs collections pour proposer une exposition se déclinant en deux volets, l’initiative est suffisamment rare pour être soulignée. Quant au thème abordé, au très vaste spectre, la pêche de la morue de la « découverte » de Terre-Neuve à la récente fermeture des pêcheries , il n’avait jamais fait, en-dehors bien entendu du Musée des Terre-Neuvas de Fécamp (qui doit bientôt rouvrir dans des locaux somptueux, d’anciennes sécheries), l’objet d’une exposition de grande ampleur.

Ou plus précisément de deux expositions, car si les Champs Libres accueillent la présentation de l’aventure humaine de la grande pêche, sous ses différents aspects, le musée de Saint-Brieuc présente une dimension bien spécifique sous le titre "le temps de l’absence". Le projet constituait en soi une gageure : aborder sous tous ses aspects une saga qui a duré cinq siècles, en ne négligeant aucune dimension, historique ou ethnologique, sans a priori et en confrontant les points de vue de chercheurs très variés des deux côtés de l’Atlantique, n’était pas simple. Le résultat est à la hauteur de l’enjeu, les collections présentées sont superbes, diversifiées, d’origines très variées, souvent inédites, et mises en valeur de manière originale. La scénographie a fait des progrès considérables au cours des dernières décennies, certes, mais ici sa mise en œuvre est particulièrement réussie.

A Rennes, après avoir arpenté une première salle au plafond bas qui présente la morue, l’île de Terre-Neuve, et les méthodes de pêche anciennes, on découvre soudain une salle immense dominée par plusieurs grands écrans de projection sur lesquels pêchent, travaillent, gesticulent, vivent des terre-neuvas de diverses époques. Le mouvement est omniprésent, les hommes sont proches, présents, et l’odeur de la morue arrive jusqu’aux narines surprises (on découvre alors un stock de morue salée dans un bac dans l’exposition !)… Les objets présentés sont nombreux et mis en scène, souvent originaux, outils de travail, maquette, documents, mais aussi réclames ou produits dérivés de la morue. Une avalanche d’information qui surprend, séduit, et donne envie de revenir plus longuement se pénétrer de cette formidable aventure.
NB : Littoral avait présenté l'ouvrage de Loïc Josse consacré aux terre neuvas de 1900 à 1950, au moment de sa publication. Ce livre avait reçu le prix du beau livre maritime dans le cadre du festival Livre et mer de Concarneau.

A Saint-Brieuc, le thème retenu était particulièrement délicat à traiter. Les "pièges" dans lesquels risquait de tomber la démarche muséographique étaient nombreux, et ont été évités : loin du pathos, c’est une vraie sensibilité qui se dégage de l’exposition. Tableaux, lettre, objets, affiches, nous font entrer dans l’intimité de ces femmes et de ces hommes d’hier.
Et surtout, n’omettez pas d’acquérir le catalogue des expositions : un beau livre, une série d’articles écrits par des spécialistes mais accessibles au grand public, joliment illustrés en mis en page… pour un coût plus que raisonnable. Une manière jubilatoire de découvrir ou redécouvrir l’histoire de la grande pêche de la morue.
Loïc Josse

En pratique :

  • L’aventure de la pêche morutière (premier volet)
    Au musée de Bretagne – Les Champs Libres, Rennes du 19 octobre 2013 au 19 avril 2014
    Au musée d'Histoire de Saint-Malo de juin à octobre 2014
     
  • Le temps de l’absence (deuxième volet)
    Au musée d'Art et d'Histoire de Saint-Brieuc du 19 octobre 2013 au 19 avril 2014
    Au musée du Vieux Granville de juin à octobre 2014
Pour aller plus loin :

Revoir le reportage de France 3 Bretagne (en partenariat avec l'INA), tourné en février 1981. Louis Marie Davy et Jacques Boulen avaient embarqué aux côtés des derniers terre neuvas, à bord du Victor Pleven, le dernier armement de Saint-Malo à partir pour des campagnes si longues et si lointaines.
Revoir le reportage de France 3 Bretagne sur Saint-Suliac, le seul village bâti en bordure de Rance : un véritable bourg de pêcheurs, d'où sont partis de très nombreux marins vers les bancs de Terre-Neuve, que ce soit en voilier ou en chalutier. 
Revoir le reportage de France 3 Bretagne sur la présentation de l'exposition. Un reportage signé Roger Bendayan et Larbi Benchiha.

L'ambiance à Tout Rennes Court