• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Teuf à terre, zen sur l’eau. Diffusé le 8 novembre

A deux pas de Douarnenez, un étrange manoir est érigé face à la mer avec une vieille dame qui s’autoproclame gardienne des lieux, et des anciens teufeurs qui reviennent sur les lieux de leurs raves inoubliables. Et sur l’eau, des paddles se déploient en pleine zen attitude.

Par Sophie Bourhis

Cette semaine, Laurent Marvyle va s'intéresser à l’étonnante histoire du manoir de Roz Tréfeuntec, à côté de Douarnenez.
Construit dans les années 70, c’est le seul manoir Breton de style moderne. Le hic, c’est qu’il est abandonné depuis plus de 30 ans.
Problème de succession pour les propriétaires, pillage, terrain de jeu des squatteurs et des fêtards, sa destiné n’était pas très glorieuse.
Et le maire de la commune se demande bien vers qui se tourner pour gérer le domaine.....
Littoral diffusé le 8 novembre
A 00'46. L'étrange manoir de Tréfeuntec.
Situé près de Douarnenez, le Manoir Roz de Tréfeuntec est un lieu mystique et hors du temps. Construit dans les années 1970’ par un riche Breton qui rêvait d’y prendre sa retraite, celui-ci disparaît peu de temps après son achèvement. S'ensuit un long conflit de succession qui traîne depuis plus de trente ans et qui maintient le manoir (l’unique manoir breton de l’époque moderne) dans un état de quasi abandon.
Lassée d'attendre, l'une des prétendantes à la succession, Marie-Louise Riou, s'est installée illégalement dans la maison de garde au début des années 1980’, mais elle est aujourd'hui menacée d'expulsion.
Entretemps, l'étrange manoir, après avoir été allègrement pillé dans les années 1980’,  a attiré de nombreux fêtards dans les années 1990’, venus de toute la Bretagne pour des raves inoubliables.
Aujourd'hui, le maire de la commune se désespère d'avoir un interlocuteur face à lui pour gérer ce curieux domaine de 12 hectares. Avec une vieille dame qui s’autoproclame gardienne des lieux, et des teufeurs qui viennent régulièrement lui rendre hommage. Bizarre.
Réalisation David Morvan

A 11'54. Stand up paddle, la glisse à la mode.
Il y a 40 ans la planche à voile bousculait le monde de la voile. Aujourd’hui, le stand up paddle (SUP) bouscule l’univers de la glisse. Grâce à cet engin rudimentaire, aisé à transporter, facile à mettre à l’eau, la mer devient accessible à tout le monde.
Le stand up paddle avait été inventé – sans en porter le nom - il y a quelques milliers d’années lorsque des piroguiers se sont mis à debout dans leurs embarcations, afin de voir un peu plus loin que le bout de leur nez. Les années 1950’ à Hawaï lui redonnèrent une seconde vie avec des touristes surfeurs fortunés qui se font photographier par des pros se déplaçant sur des long boards, des surfs aussi stables que des péniches.
Il faudra attendre 2004, pour que le vénérable moyen de locomotion devienne une pratique récréative et un sport à part entière. Et le succès du SUP est fulgurant aux Etats-Unis, avec plus de 170 000 exemplaires sur l’eau, en moins d’une décennie.  En France, ils ont fait leur apparition en 2008, et là encore, ce fut un succès immédiat. Incontestablement, plus que le kite-surf ou la planche à voile, le sport de glisse à la mode, c’est le SUP… à tel point qu’il s’en vend aujourd’hui deux pour une seule planche à voile !
Réalisation Philippe Abalan

A 21'51. Notre série Henri Rannou, navigateur en bouteille, épisode 6,  les Survivants des glaces.
1827. La Nathalie, navire morutier parti de Granville, s’éventre sur un iceberg dans les eaux de terre Neuve et coule. Deux naufragés, le capitaine en second et le matelot Potier, partageront leur sort pendant plus de deux semaines, pieds nus et sans manger, au cœur de la banquise. Entre espérance et désespoir, la lutte contre les éléments est quotidienne. Et c’est finalement l’espoir de retrouver sa toute jeune épouse qui maintiendra l’espoir et le courage dans le cœur du capitaine. L’amour, toujours l’amour…
Réalisation Caroline Rubens. Coproduction Vivement Lundi !

Interview François Floret