• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Voyage au coeur de l’énergie marine. Diffusé le 12 octobre

Depuis des années, des inventeurs cherchent à maîtriser l’énergie des océans, qu’elle provienne de l’éolien, des vagues ou des courants marins. Des grands ports comme Brest ou Cherbourg se préparent à accueillir les acteurs de ces nouvelles énergies marines renouvelables.

Par Sophie Bourhis

Voyage au coeur de l'énergie marine. Diffusé le 12 octobre.

​A 00'56.Energies marines, la nouvelle vague
La puissance phénoménale des courants marins, la force du vent de la houle et des vagues, plus largement les mouvements colossaux de la mer font que les océans sont un immense réservoir d’énergie encore largement inexploité... Jusqu’à présent, les technologies se heurtaient au danger des conditions météorologiques extrêmes, et à la difficulté de savoir comment récupérer et stocker une partie de cette énergie. Aujourd’hui, les énergies marines renouvelables en sont arrivées à un moment décisif, où les décisions vont se prendre grandeur nature. Dès les premières tentatives, le réalisateur Thierry Le Vacon avait décidé de suivre plusieurs projets qui étaient déposés dans les bureaux d’études. Quelques années plus tard, les expérimentations d’énergies marines ont eu lieu en taille réelle. Des décisions ont été prises et les essais pour fabriquer de l’électricité avec les océans sont repartis de plus belle.En octobre  2011, au large de  Paimpol, EDF  a immergé l'Arcouest, un prototype pour la première ferme hydrolienne mondiale, qui doit récupérer l’énergie des vagues. L’enjeu du projet est d’en tester la faisabilité technique, économique et environnementale. Dans une estimation futuriste, mais non fantaisiste, EDF affirme tranquillement que les côtes françaises pourraient produire, grâce aux hydroliennes, l’équivalent de trois centrales de type EPR!
Du côté d’Ouessant, dans le passage du Fromveur c’est un autre projet d’hydrolienne qui sera immergé dans les mois qui  viennent. Et puis, au Croisic, le projet Sen-rev (Site d’expérimentation en mer pour la récupération de l’énergie des vagues) se met en place, porté par le laboratoire de mécanique des fluides de l’École Centrale de Nantes.Bientôt, toutes ces hydroliennes, et ces éoliennes flottantes ancrées au large et reliées au continent par des câbles électriques sous-marins, seront à même de fournir de l’électricité pour les habitants du littoral. Dans le domaine des EMR, la France n’est certes pas en avance – par rapport notamment à nos voisins anglo-saxons -, mais elle est entrée dans une phase plus qu’active. Après la réflexion, le temps de l’action... enfin!
Un film de Thierry Le Vacon.
Coproduction Aligal Production

L'histoire du football féminin