• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Embarqué. Carnets marins dans le jardin du commandant

Embarqué. Carnets marins dans le jardin du commandant
Embarqué. Carnets marins dans le jardin du commandant

Une plongée chez les jeunes ayant choisi la Marine Nationale pour se construire. 

Par Laurent Marvyle

Pourquoi Julie, la Toulousaine, intègre-t’elle l’École des Mousses à Brest ?
Même question pour Arnaud, l’Agennais, qui a 16 ans allait redoubler sa seconde. Lui aussi a rejoint les rives de la Penfeld.
L’école, le collège, bof, bof !
C’est le même trajet pour le Manceau Ludovic.
A 16 ans il a lâché l’affaire après une 3ème technologique pour s’inscrire chez les Mousses.

Christian Cailleaux , l’auteur de cette jolie bande dessinée, s’est attaché à retracer le parcours de ces innombrables jeunes qui choisissent la Marine Nationale pour construire leur vie.

Ils viennent des 4 coins du pays, ils sont souvent démotivés, « décrocheurs scolaires » et trouvent dans l’engagement militaire une nouvelle motivation et une occasion de mûrir et de donner un sens à leur vie.

Christian Cailleaux a également cherché la motivation des marins en embarquant sur la frégate Floréal pour une mission depuis Capetown en Afrique du Sud vers les Terres Australes et Antarctiques françaises.

Il a rencontré le Pacha, les Officiers, les Quartiers-Maîtres, les matelots.
Il les a vu pendant les longues heures de quart et notamment le Zérac (minuit – 4 heures du matin) quand les paupières sont lourdes et le café bienvenu, pendant les exercices sous alarme incendie et pour cette mission bien réelle de sauvetage d’un jeune scientifique blessé dans l’archipel de Crozet à 4 jours de mer.

Dernier embarquement pour Christian Cailleaux , un sous-marin d’attaque avec une banette coincée entre un missile Exocet et une torpille !

L’environnement est donc pour le moins inhabituel.
D’ailleurs l’auteur le dit lui-même : « je me demande ce que je fais là, parmi les fous et les poissons, à 70 mètres de profondeur, alors qu’il y a un problème d’alimentation en oxygène depuis plusieurs heures… » Glups !

A chaque fois, il nous transmet les motivations des embarqués, simplement, avec humanité et bienveillance.

C’est un beau livre, illustré joliment avec quelques croquis bonus en fin d’ouvrage dont le trait n’est pas sans rappeler celui de Christophe Blain.

Christian Cailleaux nous avait séduit en 2008 avec son « R97 : Les Hommes à Terre » conçu avec le regretté Bernard Giraudeau.

Futuropolis
24 €

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade