• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

L’Ange et la mécanicienne. Diffusion le 14 février

A Port en Bessin, Agnès ramende les filets et répare le chalutier de son mari pêcheur, n’en déplaise aux machos ! A Audierne, Ange Porteux, pêcheur centenaire et bon pied bon œil, est une référence internationale en matière de fabrique de mouches et pêche au bar

Par Sophie Bourhis

A 01'40. Mécanicienne, et alors ? 
Dans le petit port de Port-en-Bessin, dans le Calvados, Agnès, telle une Pénélope des temps moderne, attend patiemment chaque semaine son mari pêcheur. Amoureuse de son Ulysse, elle a choisi ce petit monde de bateaux côtiers pour Odyssée. Et quand le bateau conjugal, le Jérémie Teddie, rentre de cinq jours de mer, Agnès devient mécanicienne en chef pour entretenir les 450 chevaux de son beau chalutier. Après avoir passé des années à exercer le métier d’administratrice, cette fille de mécanicien, passionnée par l’entretien des moteurs de voitures a fini par céder à la tentation. Celle d’assumer enfin et aux yeux de tous les acteurs de ce monde de pêcheurs un rien machiste, son envie de mettre les mains dans le cambouis. Entre deux entretiens mécaniques, Agnès ne reste jamais inactive. Quand elle ne pratique pas la course à pied sur le port, la voici enfourchant son VTT pour éprouver les sentiers forestiers, ou s’exerçant pour devenir ramendeuse, réparatrice de filets de pêche ! Agnès, mécanicienne et ramendeuse est devenue une amoureuse du monde de la pêche. Une véritable passion qu’elle a choisie pour mode de vie… Et alors ?
Réalisation Christophe Bourges

A 13'33. L’Ange de la pêche. (Extraits)
Il est centenaire et il pêche tous les jours. Dans le monde des pêcheurs, c’est à la fois un mythe et un modèle, car c’est l'un des meilleurs spécialistes français du bar. Ange Porteux a passé des années à crapahuter  dans les rochers à descendre les falaises en rappel, pour s’approcher au mieux des zones de bars sauvages. Aujourd’hui, il lance ses leurres depuis le bateau de son copain Roger. Quand le temps est trop mauvais, Ange se retranche dans son grenier pour y confectionner ses cannes et ses leurres. Installé à la pointe du Finistère, il récupère tout, et ne cesse d’inventer de nouveaux matériels de pêche. De son atelier installé au pied du phare d'Eckmuhl, Ange contemple la mer, ses éclats et ses grondements. C'est là qu'il distille à qui le souhaite sa sagesse faite d'harmonie entre la pêche et les poissons. La pêche, c’est une philosophie de vie.
Réalisation Erwan le Guillermic 
Littoral du 14 février (824)

 

Rapport violence prison de Vezin juin 2019