• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Le grand marin de Catherine Poulain

L'île Kodiak est la plus grande île côtière du sud de l'Alaska. L'activité principale de cette île c’est la pêche,  le saumon, le flétan, le crabe et la morue noire... Et c’est ici que Lili  souhaite aller.

Par Sophie Bourhis

Un départ soudain, une seule envie : aller au bout du monde. Alors lorsque Lili, petite française, arrive à Kodiak en Alaska, elle se sent enfin vivante. Le port, les bateaux, les pêcheurs, le poisson et la mer. Tout est là. Il ne lui reste plus qu’à se faire adopter par un bateau. C’est à bord du  Rebel, un palangrier qui pêche la morue noire au large, qu’elle fera ses classes. L’équipage est composé de matelots endurcis qui ne lui feront pas de cadeaux mais peu à peu, Lili va se faire une place à bord. N’écoutant ni son corps, ni , ni ses états d’âme, elle se lance dans le travail jour après nuit avec cette seule envie, être adoptée par ce milieu de marins rugueux et  surtout par Jude, "l'homme-lion" comme on le surnomme mais que Lili préfère appeler  Le grand marin…


Ce roman-récit de Catherine Poulain, Lili dans le livre est magnifique dans un milieu très dur,  dans un pays très rude habité par des hommes sans merci. On ne saura jamais exactement pourquoi Lili a quitté un jour Manosque-les-Plateaux, pour aller vers Point Barrow et « s’asseoir au bout tout en haut du monde ». C’est à Kodiak et surtout sur la mer qu’elle veut se dépasser, aller au-delà de tout, de ses forces, de sa passion, de ses limites et jouer avec la mort. Se noyer pour oublier : « D’abord, je veux pêcher. Je veux m’épuiser encore et encore, que rien ne m’arrête plus, comme.. ; Comme une corde tendue, oui et qui n’a pas le droit de se détendre, tendue au risque de se rompre ».

L'important pour Lili c’est d’être considérée comme les autres à bord, de faire partie de l’équipage à part entière et d’être reconnue. Elle vit comme eux, à terre, lorsque le travail est moindre, les hommes boivent pour oublier et Lili les suit.
Puis dans cet univers austère, c’est une région où « l’on se coltine tous les révoltés, tous les tordus de la planète qui veulent recommencer une nouvelle vie » va naître une histoire d’amour. Le grand marin, cet homme qu’elle admire et qu’elle craint à la fois va l’aimer d’un amour simple, avec des sentiments bruts. En fait,  ce que veut Lili par-dessus tout  dans ce livre, c’est être libre.


Le Grand Marin de Catherine Poulain a été sélectionné par le Festival Livre et Mer 2016.
Editions de l'Olivier
19€

Interview François Floret