• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Les thons se ramassent à la senne. Diffusion le 8 mai

Une équipe de Littoral a embarqué à bord du Sterenn, au large des côtes africaines pour voir comment se pratiquait aujourd’hui la pêche thonière française. Sur cet armement de Concarneau, les pêcheurs ont deux mois de mer pour récupérer dans leurs filets au moins 800 tonnes de poisson

Par Sophie Bourhis

Cette semaine dans Littoral Laurent Marvyle vous propose d'embarquer à bord du Sterenn de  l’armement CFTO (Compagnie française du thon océanique) dans le golfe de Guinée pour une campagne de pêche aux thons. Aujourd'hui, à bord de ces bateaux, les instruments de pêche ont évolué, certains même sont très contestés par Greenpeace et les marins-pêcheurs  «chassent» le thon...

A 01'01. Les thons se ramassent à la senne.
Bien loin le temps où la pêche thonière artisanale était pratiquée au large des côtes européennes ! Aujourd’hui, elle s’est déplacée bien loin dans les eaux tropicales, et elle est devenue une activité complètement industrielle, regroupée autour de quelques armements espagnols, français et italiens. Le réalisateur Thierry Le Vacon a embarqué sur le Sterenn avec des marins de Concarneau qui travaillent pour l’armement CFTO (Compagnie française du thon océanique) dans le golfe de Guinée. Huit semaines de mer, huit semaines de terre : c'est le rythme des marins et de leur capitaine, Gauthier Marrec. À 45 ans, ce patron pêcheur a passé plus de la moitié de sa vie sur des thoniers. Dans sa famille, on est marin de père en fils. Lui a commencé d'abord dans l'océan indien avec la crainte quotidienne des attaques de pirates, et depuis 2009, il «chasse» le thon dans le golfe de Guinée.
Le job, c’est de pêcher  au minimum les 800 tonnes de thon que peuvent contenir les cales du Sterenn dans les 8 semaines  de sa marée. Et s’il peut faire plus avec des débarquements en cours de marée, il ne s’en privera pas ! Avec ses 13 thoniers senneurs, l’armement CFTO est le premier armement pour la pêche au thon tropical en France : 65 000 tonnes de captures annuelles, principalement de l’albacore pour les conserveries. Tous ces navires congèlent leur pêche, et sont à la pointe de la technologie. Concarneau est ainsi l’un des principaux ports thoniers à l’échelle mondiale alors que cette ressource se trouve à plusieurs milliers de milles marins des demeures des marins-pêcheurs…
Un film de Thierry Le Vacon. Coproduction Aligal Production
Littoral du 8 mai (835)

Fabian Lahaie, avocat des familles.