• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Une épicerie flottante, un lagon, et des voiles écarlates. Diffusion le 10 octobre

Dans l’archipel des Glénan, Marie-Pierre et Dominique ont créé une épicerie flottante pour apporter le pain frais aux marins installés au mouillage. A côté de Cherbourg, un gendarme au grand cœur emmène en bord de mer des jeunes délinquants, pour tenter de les éloigner de la case prison.

Par Sophie Bourhis

A 00'50. L’épicerie flottante.
Il était une fois l'histoire de Marie-Pierre, une employée des télécoms et de Dominic, son mari ingénieur  qui décidèrent un beau jour de changer de vie, et plus particulièrement de  troquer leur vie de terrien contre une vie de marin. Ils s'installèrent à Concarneau avec la ferme intention de travailler ensemble. Ils eurent alors  l'idée de monter une épicerie flottante. Ils achètent un bateau, et aux petits matins des beaux jours, ils s’en vont livrer le pain frais les journaux et les petits pains au chocolat aux plaisanciers installés au mouillage dans l’archipel des Glénan. L'épicerie flottante existe depuis 5 ans et elle a commencé à diversifier ses services, en proposant par exemple du poisson frais. C'est donc l'histoire d'une bonne idée qui en plus d’être utile aux plaisanciers valorise aussi la pêche locale. Ca marche, et ça rend des tas de gens heureux.
Réalisation Caroline Rubens

A 13'38. Le gendarme et les délinquants. (Extrait)
L’œil de renard, la silhouette ronde comme un trop bon vivant, Gérard Bourdet est un rebelle au cœur tendre. 33 ans de service dans la gendarmerie. 33 ans où on lui a reproché d’avoir une « grande gueule ». Mais quand il voyait des gamins pleurer lorsqu’ils partaient en prison, il ne pouvait s’empêcher d’être bouleversé et de crier haut et fort que l’incarcération n’était pas la meilleure des solutions.  Lui aussi, à 17 ans, il a fait le mariole. Puis un jour, la mer l’a calmé. Marin de commerce puis pêcheur pendant 7 ans avant d’être gendarme. Là, il a pu voir qu’on ne rigolait pas avec l’océan.  En 2008, il abandonne définitivement le képi et veut montrer que la mer est salvatrice : il crée l’association Les voiles écarlates, qui propose des sorties en mer à des jeunes délinquants.  Entre les détenus de la maison d’arrêt de Cherbourg et les mineurs multirécidivistes issus d’un centre fermé, Gérard Bourdet sait recréer du lien en travaillant avec la mer, «la meilleure des éducatrices». Dans ce voyage quelque part initiatique, il y a l’émotion de ces durs à cuire qui vont redécouvrir la vie en semi-liberté… Et aussi, il y a l’histoire de Gérard : celle d’un homme qui a toujours choisi la rébellion bienveillante au lieu de la soumission conformiste.
Réalisation Corentin Pichon 
Littoral du 10 octobre

 

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012