• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Au bord des mères, dimanche 6 mai

Il existe un lieu de vie en Normandie qui accueille de jeunes mamans mineures avec leur bébé. Ballotées par les flots de la vie, ces jeunes femmes ont besoin de se construire, d’apprendre à (re)vivre. Benoît et Dominique proposent d’apprivoiser leurs plaies au bord de la mer

Par Sophie Bourhis

Cette semaine, Laurent Marvyle va vous raconter des destins croisés de plusieurs jeunes filles, très jeunes filles et très jeunes mamans également, avec lesquelles la vie n’a jamais été tendre. Et puis enfin, quelqu’un leur a tendu la main pour leur permettre de se reconstruire.
Et comme nous sommes dans Littoral, évidemment, dans cette renaissance, l’océan a été la clef.

Quelque part dans la campagne normande, Benoît et Dominique, un couple de soixantenaires, accueillent à leur domicile de jeunes mamans mineures. Ballotées par les flots de la vie, souvent mises à l’écart, ces jeunes femmes ont besoin de se reconstruire, d’apprendre à être mères avant l’heure.
Littoral, Au bord des mères
Benoît et Dominique, un couple de soixantenaires, a créé ce lieu de vie le centre Domamour il y a 10 ans dans la campagne normande, pour accueillir de jeunes mamans mineures - France 3 Bretagne / Littoral/ Aligal Producti - Corentin Pichon

Elles ont toutes un lien délicat avec l’eau, la mer : Honoré, 17 ans et originaire du Cameroun, a traversé l’océan enceinte pour rejoindre l’Europe, mais le bateau gonflable a fait naufrage, elle fût sauvée in extremis par les garde-côtes.
Coralie, 18 ans, a passé un temps dans la rue avec ses deux enfants, elle a besoin aujourd’hui de « prendre le large ».
Littoral Au bord des mères
Coralie, 18 ans, a passé un temps dans la rue avec ses deux enfants. Les erreurs de parcours en tout genre se sont multipliées. Coralie a besoin aujourd’hui de « prendre le large ». Pour la première fois, elle va monter sur un bateau et tenter devant l’océan de se libérer ses peines et de revenir tournée vers l’avenir - Littoral/Aligal Productions - Corentin Pichon
Kahina, 16 ans, espère que la mer puisse la guérir d’une plaie adolescente. Toutes vont tenter de renouer avec l’océan, libérer leurs émotions les plus profondes suite à la naissance de leur enfant.....

Fabian Lahaie, avocat des familles.