bretagne
Choisir une région

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Avec le confinement, évadez-vous, prenez le large avec Sarah Hébert et sa petite famille

En 2017, Sarah Hébert, championne de planche à voile, à décidé de prendre un nouveau cap pour elle et sa famille. Avec son compagnon, Aurélien, et son fils Naël, ils partent vivre en voilier, à la recherche des meilleurs spots de glisse. Revivez cette odyssée familiale. 
 

Par Sophie Bourhis

Cette semaine, nous vous proposons de vivre ou revivre avec Sarah Hébert, une belle histoire...sa belle histoire.
L'ex-championne de windsurf a pris le large en famille il y a deux ans. En compagnie de son compagnon Aurélien et de son fils Nael, elle a décidé de rallier la Nouvelle-Calédonie, sa terre d'origine, à la voile.

Ensemble, ils quittent leur port d'attache d'Etel dans le Morbihan, à bord d'un voilier, baptisé Maloya. Un nom qui résonne pour Sarah...

Le Maloya, c'est un chant révolutionnaire des esclaves à La Réunion, une île où je suis passées quand j'étais petite. C'est aussi le titre d'un conte écologique de Nouvelle-Calédonie, mon île natale, que ma mère m'avait offert


Ils traversent le Golfe de Gascogne, longent les côtes espagnole, portugaise, marocaine, capverdienne, avant de s'attaquer à la traversée de l'Atlantique.
Depuis le Brésil, le voyage doit se poursuivre vers les Antilles, puis le Canal du Panama, avant la Polynésie et un jour, dans deux ans, la Nouvelle-Calédonie, là où Sarah a grandit. A bord, la caméra de Sarah Hébert enregistre des « moments de vies » de cette aventure...

Sans contraintes de temps, Sarah et Aurélien veulent vivre  au plus proche des éléments naturels.
Sarah est porteuse depuis ses 22 ans d'un défibrillateur cardiaque. Elle entend ainsi nous montrer que la maladie ou le handicap ne sont pas forcément des obstacles insurmontables pour poursuivre nos aspirations les plus profondes. En 2012, sarah Hébert est forcée d'abandonner sa traversée de l'Atlantique en planche à voile, à cause d'une série de malaises. Loin d'être un échec, c'est pour elle une révélation : sa vie sera en lien permanent avec l’eau.

De mère en mer interroge notre rapport à la liberté, trop souvent limitée par nos peurs et notre besoin de sécurité matérielle. Sarah interpelle avec son "Gagner moins pour vivre plus", une urgence qui peut trouver un écho chez chacun d'entre nous.
 
De mer en mère. Un film de Vanessa Roué

Et pour vivre la suite de son périple, Outre Mer 1ère, lui a consacré un Grand Format