• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Voir et revoir, Ils ont Brest dans les veines...

Marine Barnérias et Paul Bloas dans l'atelier de l'artiste / © A.Castier
Marine Barnérias et Paul Bloas dans l'atelier de l'artiste / © A.Castier

C'est un trait commun à de nombreux brestois: ils sont profondément attachés à leur ville et n'ont pas peur de le faire savoir. 
Pourquoi Brest fascine et inspire de nombreux artistes? C'est la question que se pose Marine Barnérias en virée "au bout du monde". 

Par Adelaide Castier

Littoral est à Brest. Au programme de Marine, plusieurs rencontres avec des figures de la ville portuaire. 
Il y a tout d'abord Mireille Cann qui se bat depuis 30 ans pour la survie d’une petite rue épargnée par les bombardements de la seconde guerre mondiale. Rue St Malo, elle est parvenue à recréer une ambiance familiale, "un lieu pour tous", où l'on aime se perdre au cours d'une ballade insolite.

Autre rencontre, celle de Kris, scénariste et auteur de bande dessinée, qui aime s'inspirer des brestois pour composer ses histoires.

 

Un autre artiste Brestois, connu bien au delà des frontières du Finistère livre également son ressenti. Paul Bloas réalise de grandes fresques picturales un peu partout dans le monde. Son port d'attache reste malgré tout Brest dont il aime partir...pour mieux revenir. 

Et puis dans ce Littoral Brestois, nous faisons également la connaissance de Anaïs, devenue sur la toile "Madame Ordinaire". Après avoir passé 11 ans en Espagne, au bord de la Méditerrannée, elle a décidé de retrouver son Finistère natal. Elle a posé ses valises avec ses filles de 5 et 7 ans et à eu l'idée de créer ce blog d'une maman du bout du monde où elle partage son plaisir à arpenter les côtes du  Finistère et vivre sur cette terre devenue essentielle pour elle.
 
Et si vous souhaitez voir l'émission sans son intégralité :
De nombreux Brestois sont profondément attachés à leur ville et n'ont pas peur de le faire savoir...
 

Quimper: faible participation pour le référendum sur l'avenir des halles centrales