• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Voir et revoir, Saint-Nazaire un port aux mille visages

Marine nous offre une visite insolite du port de St Nazaire. A proximité du chantier naval, une vie culturelle s'est développée. En parallèle, les marins en escale sont moins nombreux mais des bénévoles se battent pour continuer à leur proposer un lien social. 

Par Sophie Bourhis


Pendant plus de trente ans, Saint-Nazaire a tourné le dos au port. Ses préoccupations étaient plutôt citadines, les yeux rivés vers la ville. Aujourd’hui, la cité portuaire bat son plein, dans sa diversité. Marine Barnérias part explorer quelques unes de ces zones réhabilitées.
Elles offrent un mélange de lieux consacrés à l’art contemporain, à la musique. Il y a toujours le chantier naval, et des endroits pour accueillir les marins en escale. Un port aux mille visages ? Sans aucun doute. Marine rencontre des hommes et des femmes qui participent chaque jour à la mutation du port de St Nazaire. Il y a Sébastien Jubau, dit Bouba, un nazairien "pure beurre" comme il dit, il passe sa vie dans cette zone portuaire, pour lui la base sous-marine, c'est un peu comme une maman qui aurait été un peu sévère et qui leur apporte des choses en grandissant.

Il y a des gens qui aurait aimé que la base sous-marine disparaisse parce que c'est un mauvais souvenir de la Seconge Guerre mondiale et il y en a qui l'appelle la verrue
 

Avec les bénévoles du Sea men's club, Marine part à la rencontre de ces marins qui arrivent à Saint-Nazaire par la mer. Avec le code ISPS mis en place dans les ports depuis décembre 2002, l'accueil pour ces marins qui débarquent peut sembler un peu dur mais c'est sans compter sur la bienveillance d'Alain Delbart, Bénévole au Sea Men’s Club...
Saint-Nazaire, côté port
Dernière rencontre à Saint-Nazaire avec Emmanuel Mary, il est Directeur général de Saint-Nazaire Tourisme & Patrimoine et ce que l'on peut dire, c'est qu'il aime sa ville...

Ce que je souhaite à Saint-Nazaire c'est vraiment de s'aimer, parce que c'est une ville moyenne où la population vit simplement où les contacts humains sont faciles et je pense qu'il faut qu'elle apprenne à se faire confiance et qu'elle se propulse vers son avenir

Autre ville portuaire que Marine vous propose de découvrir dans ce numéro de Littoral c'est Lorient. A travers l'avenue de la Pérrière, et du bar Le Galion, la réalisatrice Pauline Burguin dans son film nous fait revivre toute l'évolution du port de pêche et de ce quartier...
A Lorient, pendant les Trente Glorieuses, l’avenue La Perrière faisait battre le coeur du port de pêche. Sur cette artère qui relie l’océan à la ville, des dizaines de bars et de restaurants accueillaient les marins et brassaient la société lorientaise, de jour comme de nuit. Le Galion est l’un des symboles de cette époque : à la fois shipchandler, restaurant et dancing, l’établissement servait aussi de relais aux armateurs en recherche de matelot ou de docker.
Aujourd’hui le galion est toujours debout. Il reste l’un des derniers bastions de ce quartier mythique de Lorient.
Le Galion des dockers
Si vous souhaitez voir l'émission complète :
Saint-Nazaire un port aux mille visages
Marine part à la découverte du Saint-Nazaire maritime....

Interview Sylvain Portier de l'UNSS 35 sur les tests d'aptitudes physiques