Études sur les Français et leurs territoires : des Bretons attachés à leur région, mais...

Rennes, vue du ciel / © DAVID ADEMAS
Rennes, vue du ciel / © DAVID ADEMAS

Des Bretons attachés à leur région mais qui se disent en même temps peu satisfaits de leur cadre de vie au quotidien, c'est l'un des constats d'un rapport publié par le CREDOC sur les Français et leurs territoires. 

Par E.C

Le CREDOC (centre de recherche pour l'étude et l'observatino des conditions de vie) vient de publier une étude intitulée "Les Français et leurs territoires, vécus et attentes vis-à-vis des pouvoirs publics". 2010 personnes ont été interrogées en 2016, avec ces questionnements en toile de fond : ont-elles le sentiment que les opportunités ne sont pas les mêmes selon le territoire dans lequel elles vivent ? Estiment-elles qu'elles auraient plus de chance de réaliser un projet de vie en déménageant ? Quelles sont leurs attentes concernant les pouvoirs publics ? 

Les Bretons moyennement satisfaits de leur cadre de vie


L'étude révèle globalement que neuf Français sur 10 sont satisfaits de leur cadre de vie, dans le cas présent ce qui entoure le logement. Cette satisfaction augmente à mesure que la densité urbaine diminue. Seuls 25 % des Bretons se disent très satisfaits de ce côté là. À noter que le cadre de vie apparaît comme important pour les Français, arrivant en seconde place derrière la question de la famille. 

Malgré cette insatisfaction, les Bretons restent attachés à leur région, à 52 %. Cet attachement augmente notamment lorsque l'on avance en âge. 

Les Bretons (à 23%)
comme les Ligériens où les habitants de la région Auvergne Rhône-Alpes estiment par ailleurs vivre dans un territoire en difficulté.  

Changer de vie en changeant de région ?


Un quart des Français pensent que déménager pourrait leur donner des atouts supplémentaires dans la vie. Cette idée est beaucoup plus prononcée chez les jeunes en situation précaire. Ce mouvement est induit par une volonté d'obtenir un meilleur cadre de vie ou professionnel. Cette mobilité s'envisage dans les cinq prochaines années.

Du côté des Bretons, la part de résidents qui souhaitent changer de territoire se situe en dessous de la moyenne nationale, avec 15 %. 

© CREDOC
© CREDOC


Les pouvoirs publics doivent permettre le développement des territoires


Les trois quarts des Français estiment que les pouvoirs publics doivent plutôt assurer à tous les citoyens la possibilité de réaliser leurs projets de vie là où ils vivent. Sur quoi doivent-ils agir en premier lieu ? Pour les répondants, l'emploi reste une priorité surtout concernant les inégalités. Sont évoquées les difficultés d'accéder à un CDI (duquel peut découler d'autres avantages comme demander un prêt), donc faciliter la qualité de vie. 

L'accès aux soins est mentionnée en troisième place. L'étude met en avant des personnes qui expriment s'être retreintes lorsqu'il s'agit de dépenses médicales. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus