Evacuation de la "Jungle" : 422 migrants accueillis en Bretagne

Publié le Mis à jour le

A l'issue de l'évacuation de la "Jungle" de Calais, 422 migrants ont été accueillis de lundi à mercredi soir dans 11 centres d'accueil en Bretagne.


Ils sont Soudanais, Afghans, Erythréens. Des hommes seuls pour la plupart mais aussi des familles avec des enfants, en bas âge pour certains. Ils survivaient dans la "Jungle" de Calais la semaine dernière encore. Depuis lundi matin, ces réfugiés ont été évacués de cette lande où s'entassaient des milliers de personnes. Ils ont été mis à l'abri dans des CAO (Centres d'accueil et d'Orientation) aux quatre coins de la France dont la Bretagne.

Depuis un an la Bretagne s’est inscrite dans le dispositif national d’accueil des migrants en provenance de Calais ou d’autres zones d’abris précaires et indignes.

A la date de ce jeudi matin, 422 migrants ont été acheminés dans 11 centres d’accueil et d’orientation (CAO) des quatre départements bretons :
  • Côtes d’Armor : 79 personnes réparties dans 3 CAO (Trébeurden, Trégastel et Saint-Brieuc)
  • Finistère : 32 personnes installées dans 1 CAO (Beg Meil près de Fouesnant)
  • Ille-et-Vilaine : 219 personnes accueillies dans 3 CAO (54 à Cancale, 47 à Rennes et 118 à Beaucé près de Fougères)
  • Morbihan : 92 personnes établies dans 4 CAO (Guidel, Hennebont, Lorient et La Trinité-sur-Mer

Un répit à moyen terme

Les CAO de la région sont gérés par les associations Coallia, Amisep, La Sauvegarde 56 et la Fondation Massé Trévidy, "partenaires de l’Etat qui prend en charge, au titre de la solidarité nationale, la totalité de la dépense correspondante" précise la préfecture.


Et après ?

L'accueil en CAO des réfugiés doit durer trois mois maximum. Lors de ces quelques semaines de répit, 80% d'entre eux constitueront un dossier de demande d'asile. Ils seront alors hébergés dans un Centre d'Accueil pour demandeurs d'Asile, durant 14 mois maximum. A ce jour, statistiquement, 64% d'entre eux sont déboutés et doivent être reconduits à la frontière.