40 000€ de destructions à Plabennec: quatre mineurs reconnaissent les faits

Les suspects ont notamment utilisé un tractopelle pour détruire un chantier mobile sur la commune de Plabennec. / © Gendarmerie 29
Les suspects ont notamment utilisé un tractopelle pour détruire un chantier mobile sur la commune de Plabennec. / © Gendarmerie 29

Quatre mineurs ont été interpellés par la gendarmerie, cette semaine, à Plabennec (Finistère). Ils ont reconnu avoir commis d'importants actes de déprédation sur des bâtiments municipaux et privés, notamment le collège de la commune au cours de l'été dernier. Le préjudice est estimé à 40 000€.

Par Hélène Pédech

C'est l'habituelle chronique de jeunes désoeuvrés pendant l'été.

Entre juillet et août 2019, la commune de Plabennec (Nord Finistère) a été le théâtre de nombreuses dégradations et destructions portant sur des bâtiments publics et privés pour un préjudice global estimé à 40 000 euros. "Il s'agit notamment de la destruction de panneaux photovoltaïques du collège Mandela, de dégradations sur des logements communaux, privés, de l'ancien Ehpad, d'un cabinet médical ou encore du club-house du rugby de Plabennec, ainsi que l'utilisation d'un tractopelle ayant servi pour la destruction d'un local de chantier mobile ainsi que de pultples autres dégradations" notamment à l'aide d'extincteurs, détaille la gendarmerie en charge de l'enquête.

 

"Des petits pénibles... pas forcément des délinquants"



Douze gendarmes se sont mobilisés pour mener l'enquête.

Mardi 15 octobre, quatre jeunes résidant sur la commune ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils sont âgés de 14 à 18 ans, connus par la gendarmerie pour des faits mineurs, "des petits pénibles... pas forcément des délinquants", rapporte le commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Brest. Tous sont scolarisés. Lors des auditions, les jeunes suspects ont d'abord reconnu cinq des faits qui leur étaient reprochés puis, face aux contradictions, quatre autres déprédations se sont révélés.

Le parquet de Brest a été informé. La garde à vue de ces jeunes s'est achevée mercredi 16 cotobre. Les jeunes ont pu retourner dans leurs familles. "Les investigations sont toujours en cours pour identifier d'éventueks autres individus impliqués dans ces exactions."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus