Brest. Le chorégraphe Herwann Asseh mis en examen pour agressions sexuelles et viols sur mineurs

Publié le Mis à jour le
Écrit par Barbara Gabel et Catherine Deunf
Le chorégraphe Herwann Asseh (archives 2015).
Le chorégraphe Herwann Asseh (archives 2015). © France Télévisions

Neuf jeunes femmes ont déposé plainte pour détournement de mineur, agressions sexuelles et viols contre le chorégraphe Herwann Asseh. Les faits auraient été commis entre 2008 et 2021. Le chorégraphe a été mis en examen pour corruption de mineurs, agressions sexuelles et viols, confirme le parquet.

Les faits se seraient déroulés entre 2008 et décembre 2020. Le chorégraphe Herwann Asseh a été mis en examen pour corruption, aggressions sexuelles et viols sur mineurs, a annoncé le parquet de Brest (Finistère), ce vendredi 6 août.

Une mise en examen qui intervient après le dépôt de plainte de neuf jeunes femmes à l'encontre du chorégraphe, confirme le procureur de la République de Brest. 

Le planning familial de Brest, qui a révélé les plaintes, précise que les faits se sont déroulés "alors qu'elles étaient mineures et auraient eu lieu dans la voiture de M. Asseh, à son domicile, dans des résidences lors de déplacements, dans des lieux publics tels que des plages de la région mais aussi dans son studio, La Gare, au Relecq-Kerhuon, près de Brest. Entraînant plusieurs grossesses non désirées."

"Elles ont pris conscience qu'elles n'étaient pas seules"

"Leur décision d'entreprendre une démarche juridique est notamment motivée par le souhait d'empêcher le chorégraphe de continuer à encadrer des jeunes femmes mineures, notamment par le biais de sa nouvelle compagnie, Fenikkusu", poursuit le communiqué du planning familial de Brest qui a suivi les jeunes femmes.

Me Emilie Bruézière, avocate spécialisée dans les violences sexuelles, représente huit des plaignantes. Elle confirme la volonté de ses plaignantes "de mettre un terme aux agissements de M. Asseh. Elles ont pris conscience qu'elles n'étaient pas seules. Elles ne se rendaient pas compte qu'il y avait d'autres victimes." 

"Il se servait de sa réputation locale et de l'aura qu'il a sur la scène brestoise pour arriver à ses fins sur des adolescentes de 14 à 18 ans. Des jeunes filles qui étaient fragiles de par leur situation personnelle."

Placé sous contrôle judiciaire, Herwann Asseh a l'interdiction de paraître dans le Finistère et d’exercer toute activité impliquant un contact habituel avec des mineurs.

> Pour télécharger le communiqué de presse du planning familial de Brest, cliquez sur ce lien.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.