Brest : l'insécurité dénoncée par les habitants

C'est dans la rue Jean Jaurès à Brest qu'a eu lieu une altercation le 14 juillet 2015, entraînant la mort d'un homme de 40 ans. / © Google Street
C'est dans la rue Jean Jaurès à Brest qu'a eu lieu une altercation le 14 juillet 2015, entraînant la mort d'un homme de 40 ans. / © Google Street

L'insécurité gagnerait-elle Brest ? Hier le 14 juillet, une bagarre a entraîné la mort d'un homme. Début juillet, une adolescente de 16 ans se faisait violemment agresser devant son petit frère, une situation dénoncée et relayée sur les réseaux sociaux. 

Par Emilie Colin

Les habitants de Brest dénoncent l'insécurité que connaît leur ville. Et les situations de violence s'enchaînent depuis le début de l'été. Le 14 juillet au petit matin, c'est dans la rue Jean Jaurès qu'a lieu une altercation, sur fond d'alcool. Une homme âgé d'une quarantaine reçoit plusieurs coups de couteau. Transporté à l'hôpital, il ne survit pas à ses blessures. L'agresseur présumé âgé de 19 ans a depuis été placé en garde à vue. Suite à cet événement tragique, les Brestois, eux ont lancé une pétition en ligne (déjà plus de 5000 signataires) pour réclamer davantage de sécurité, car disent-ils "Brest est une belle ville où il fait bon vivre. Hélas, notre tranquillité est gâchée par des individus qui nous agressent." 

 

Une jeune fille de 16 ans agressée début juillet

Début Juillet, c'est Amandine 16 ans qui fait les frais d'une agression. Alors qu'elle rentre chez elle avec son petit frère de 3 ans vers 18h30, elle est violemment prise à parti par deux jeunes hommes en scooter. Après une joute verbale viennent les coups. Les parents de l'adolescente ont partagé leur inquiétude sur les réseaux sociaux et ont décidé de témoigner. Face à cette violence et du côté des forces de l'ordre, le constat est amer. 

Agression Amandine à Brest juillet 2015
C. Collinet, G. Queffelec, G. Hamon / avec Olivia, mère d'Amandine - Gildas, beau-père d'Amandine - Stéphane Andry, secrétaire départemental syndicat Alliance

Alors que certains pointent du doigt une délinquance en hausse, le procureur de la République Eric Mathais relativise. Il a donné quelques chiffres sur les faits de violence enregistrés dans l'agglomération brestoise : en 2012 : 1310, 2013 : 1361, 2014 : 848 (-38%), 2015 (1er semestre) : 596.

Juillet 2015 : réaction d'Eric Mathais procureur de Brest

Sur les réseaux sociaux, la mobilisation continue, une "Marche blanche contre la violence à Brest" a été annoncée. Elle devrait avoir lieu le samedi 25 juillet, à 14h30, place de la Liberté.


A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus