Brest : manifestation et contre-manifestation autour de la mosquée Sunna

Publié le Mis à jour le

Ça chauffe ce samedi matin autour de la mosquée Sunna de Brest. Le mouvement nationaliste breton Adsav appelait à une manifestation pour la fermeture de la mosquée. Une contre-manifestation "anti-fasciste" rassemble près de 150 personnes. Entre les deux groupes, de nombreux CRS.


ce samedi matin, 150 personnes, proches des mouvements anarchistes manifestent contre le fascisme à Brest, "Anti Fascista" c'est leur slogan, clamé en réaction aux membres du mouvement nationaliste breton Adsav et du FN, qui demandent la fermeture de la mosquée Sunna, dont l'Iman a fait l'objet de controverses ces dernières semaines. Entre les deux groupes de nombreux CRS sont présents place de la Liberté.



Au mégaphone le leader d'Adsav, Ronan Le Gall, lance le slogan "Salafistes dehors" et appelle à "fermer les mosquées salafistes". À ses côtés, la leader de Résistance républicaine, Christine Tasin, une association qui se bat contre l'islamisation de la France. Parmi les manifestants, maintenant plus d'une centaine, beaucoup ne sont pas de Brest, certains viennent même de Paris.

Controverses autour de l'Imam de la mosquée


L'imam de la mosquée Sunna, Rachid Abou Houdeyfa, fait l'objet depuis plusieurs semaines de polémiques et de controverses après la diffusion sur internet d'un prêche abordant la question de la musique dans le Coran. L'imam affirmait devant des enfants que "Allah n'aime pas la musique parce que c'est le diable qui l'aime", ajoutant que "ceux qui chantent, le prophète dit qu'ils seront engloutis sous la terre, transformés en singes ou en porcs".
"Nous assistons à un endoctrinement des enfants, comme dans des sectes, le préfet et le procureur doivent réagir", a affirmé Ronan Le Gall, lors de sa prise de parole.