• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Concours international de pin-up à Las Vegas : Marion alias DollyKitten représentera la France

Marion alias DollyKitten en lice pour le Viva Las Vegas Pin-Up Contest / © Z Vision
Marion alias DollyKitten en lice pour le Viva Las Vegas Pin-Up Contest / © Z Vision

Marion cultive le chic et l'élégance au quotidien, à travers les vêtements qu'elle porte, reflets des années 40 et 50. Cette pin-up originaire du Finistère et désormais installée à Lyon s'apprête à partir à Las Vegas, en lice pour un concours international de pin-up. 

Par Emilie Colin


Marion, alias DollyKitten s'envole bientôt pour Las Vegas, pour un célèbre concours de pin-up  qui aura lieu le 20 avril. La jeune femme âgée de 29 ans est la première française à y participer, parmi les douze finalistes (200 candidates au départ). Née à Landerneau, elle nous parle de ce mode de vie incarné par le vêtement. 
 


C'est quoi une pin-up ?


"Tout dépend de la personne qui utilise ce mot" répond DollyKitten. "Dans les années 50, c'était une image envoyée au soldat pendant la guerre, comme celles de Gil Elvgren, un peintre et illustrateur américain." "À l'heure actuelle, c'est plus une femme qui copie le style des années 50, dans le vêtement, la coiffure, le maquillage. Dans la bouche des initiés, ce sont des personnes qui portent des vêtements qui reproduisent les styles d'avant."


Comment Marion est-elle devenue DollyKitten ?


Marion devient DollyKitten en 2011. "J'ai changé de style vestimentaire du jour au lendemain" raconte-t-elle. Même si elle a toujours été très féminine, elle s'inspire de proches. L'un de ses premiers modèles ? Sa grand-mère qui vit à Plouvorn "elle est classe, toujours très soignée, élégante. C'est elle qui m'a donné envie de jouer avec cette féminité." 

Ses autres modèles s'affichent sur ses murs : Marylin Monroe, Dita Von Teese. "Les années 40, 50 faisaient déjà partie de ma vie, à travers des films, dans la musique que j'écoutais." constate-t-elle. Le déclic viendra des réseaux sociaux lorsqu'elle s'aperçoit qu'une jeune fille s'habille en pin-up au quotidien. "Pourquoi pas moi ?"

Un pin-up, c'est un nom. "Mon pseudo me vient du fait que beaucoup d'amis m'appelaient Dolly ou poupée à mes débuts. Et j'ai toujours adoré les chats que je collectionnais en miniature étant petite, comme les poupées en porcelaine d'ailleurs. Aujourd'hui j'ai un joli chat blanc que j'adore qui est un peu mon alter ego d'où le mot kitten, littéralement "poupée chaton. Je le trouve un petit peu kitch maintenant mais tout le monde me connaît sous ce nom désormais."

 

La féminité ce n'est pas forcément quelqu'un qui cherche à se faire voir mais plutôt une manière de porter un vêtement, la façon de les assortir. 


"Un côté affirmé, avec des chapeaux"


Comment décrire le style de Marion ? "Je mixe, je n'appartiens pas à la pin-up, ni au vintage. Je suis un peu les deux." Son style évolue. "J'essaie de porter des couleurs plus unies ces derniers temps, des tenues sans motif, plus sobres et moins excentriques. J'ai un côté affirmé, avec des chapeaux, ça c'est ma signature." 
 
 

La France n'a jamais été présente dans ce concours. Je vais essayer de jouer l'exotisme français, l'élégance à la française, comme la femme Dior dans les années 50.


Marion a hâte d'être à Las Vegas, pour les rencontres. Deux concurrentes lui plaisent beaucoup : Fay Loren, "très féminine" et Dafna Bar-El qui incarne "l'image de la pin-up rockabilly que les Américains adorent." La jeune femme vit à Lyon depuis quelques années. La capitale des Gones lui a consacré un reportage avant son départ pour les États-Unis. 
 
Dollykitten, pin-up lyonnaise en route pour Las Vegas
La jeune femme, passionnée par la mode et le style de vie des années 50, est la seule française sélectionnée pour un concours international très prestigieux. - F3 Grand Lyon - Matthieu Boudet, Eloïsa Patricio


 

Sur le même sujet

Bleuñvenn Konan war plato Bali Breizh

Les + Lus