Coronavirus : un cluster au Shom de Brest, le service hydrographique et océanographique de la Marine. Huit cas positifs


Près de la moitié du personnel mis en télétravail, des bâtiments désinfectés, un port du masque rendu obligatoire... Le virus a fait une entrée remarquée au Shom, placé sous la tutelle du ministère de la Défense. Sa mission est de connaître et de décrire l'environnement physique marin. 

Le Service hydrographique et océanographique de la Marine à Brest
Le Service hydrographique et océanographique de la Marine à Brest © Florence Malésieux

La situation est sous contrôle.

Hélène Lecornu, responsable de la communication du Shom



Pendant le confinement, le virus s'était montré plus discret. Une cellule de crise avait été déjà constituée.

Le Shom a alerté l'Agence régionale de santé, dès l'apparition du premier cas, il y a environ une semaine.
53 personnes, des cas contacts, ont été testées par le CESPA, le Centre d’épidémiologie et de santé publique des armées, en lien avec l’ARS. 
Huit d'entre elles sont positives.

Tous les bureaux suspects, de même que les sanitaires ont été désinfectés.

Des mesures approuvées par le service de santé des Armées.


Une nouvelle organisation pour les agents

Un peu plus de quatre cents agents travaillent, pendant l'année, sur le site brestois du Bergot.

"A partir du quinze juillet, une centaine d'agents ont été mis en télétravail. Par précaution, cinq jours plus tard, cette mesure a été généralisée à deux bâtiments et proposée à cent agents supplémentaires. Aujourd'hui, cent onze personnes sont présentes sur le site et environ cent autres personnes sont en congés".

"En matière de télétravail, cette pratique fonctionne, en effet, sans difficulté au Shom, qui a su s'adapter depuis le début de la crise sanitaire.
Son activité repose largement sur le numérique",
précise Hélène Lecornu.

L'établissement est responsable de l'information nautique, sur le plan national, à destination des navigateurs, civils ou militaires, professionnels ou plaisanciers. Un environnement en évolution constante.
 

Les clusters se multiplient dans le Finistère


Huit autres foyers de contamination ont été identifiés dans le Finistère, à ce jour. 
Le nombre de cas positifs étant fortement en hausse dans le département, la préfecture a pris, ce mardi, de nouvelles mesures et de nouvelles restrictions. Elles concernent l'ouverture des débits de boisson, la consommation d'alcool et le port du masque sur les marchés. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé armée sécurité défense