Fêtes maritimes : après le report de Brest, Douarnenez louvoie dans la brume

Tous les 4 ans, les fêtes maritimes, c'est Brest, puis au terme d'une régate, Douarnenez. Mais cette année les eaux sont tumultueuses. Brest reportée, Douarnenez louvoie. Pas complètement concernée par l'interdiction gouvernementale car démarrant le 15 juillet. Mais si cela évoluait... Dilemme
 
Temps Fête à Dournenez (Finistère), c'est 400 bateaux inscrits à ce jour et 100 000 festivaliers attendus
Temps Fête à Dournenez (Finistère), c'est 400 bateaux inscrits à ce jour et 100 000 festivaliers attendus © FTV - F. Malésieux

Après le report des Fêtes Maritimes de Brest, comme dans un effet domino, c'est Temps Fête, l'autre rassemblement de vieux gréements finistérien qui se retrouve dans l'incertitude.

Il devait se tenir, comme d'habitude, juste après le rassemblement brestois, du 15 au 19 juillet. Mais à la différence de Brest, ces dates pourraient permettre "théoriquement" à la fête d'avoir lieu, car l'interdiction ne court, pour le moment, que jusqu'au 15 juillet.
Le spectacle magnifique de vieux gréement
Le spectacle magnifique de vieux gréement © FTV - F. Malésieux
 

Beaucoup d'incertitudes


Dans un communiqué, l'association organisatrice du festival maritime douarneniste n'annonce pas clairement une annulation, ni un report, mais explique que "face au contexte sanitaire, elle ne sera pas en mesure de proposer cet été une édition de Temps Fête, telle qu'elle l'avait imaginée et conçue depuis plusieurs mois."


Demande de directives

On sent clairement les organisateurs confrontés à un dilemme face aux incertitudes ambiantes. Ils demandent donc à l'Etat, "des directives claires et rapides, d'ordre sanitaire et juridique, sur la possibilité ou non de nous rassembler après le 15 juillet". Car si cette date évoluait, ce serait très problématique. Déjà confrontés à la défection inévitable des bateaux et équipages étrangers, les organisateurs s'interrogent et veulent avoir des échéances vraiment certaines pour se déterminer en connaissance de cause. Et de conclure par un "Dalc'h Mat! " Tiens bon! en breton. Maxime des gens tenaces et persévérants, maxime des marins bretons.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs coronavirus - confinement : envie d'évasion santé société