Hommes / femmes : quand l'égalité des sexes se joue du côté des urinoirs de la gare de Brest

La SNCF a retiré les urinoirs de la gare de Brest après des messages sur internet dénonçant le fait que les femmes devaient payer pour se rendre aux toilettes tandis que les urinoirs étaient gratuits, a indiqué mardi la société de chemins de fer.

Les urinoirs démontés en gare de Brest
Les urinoirs démontés en gare de Brest © J. Jeunemaître - France Télévisions

"On a décidé d'enlever les urinoirs gratuits pour que l'équité entre hommes et femmes soit respectée", a expliqué à l'AFP la SNCF, indiquant avoir été alertée par des messages postés sur les réseaux sociaux.

"Le sujet de l'équité est important et même primordial à la SNCF", a assuré la société ferroviaire, expliquant avoir décidé de supprimer les urinoirs faute de pouvoir entreprendre des travaux plus conséquents afin de rendre l'ensemble payant. Mais, depuis, de nouveaux messages sur les réseaux sociaux s'en prennent à la SNCF, estimant notamment que le fait d'enlever les urinoirs allait conduire les hommes à faire "pipi partout".
 
L'accès aux toilettes des femmes, payant
L'accès aux toilettes des femmes, payant © J. Jeunemaître - France Télévisions
 

Grâce à l'action des féministes les hommes pisseront dehors sur les murs 


"Imbroglio absurde autour des toilettes de la #gare de #Brest..." "Au final, tout le monde est pénalisé", estime @92Zembla à propos de cette histoire largement relayée dans les médias. Face à cette polémique, la SNCF a tenu à faire savoir mardi que des travaux étaient prévus à la garde de Brest afin de rénover l'espace restauration, mais également les toilettes.

Ces travaux, dont la nature n'a pas été précisée, devraient débuter prochainement et prendre fin avant les fêtes maritimes de Brest prévues du 10 au 16 juillet, a-t-elle précisé.
    
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports